Fermer

Sénégal: la BM accorde près de 180 millions d'euros au Plan Sénégal Emergent

Publié le 31/08/2018 à 09h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
eau potable

#Sénégal : La Banque mondiale (BM) et le gouvernement du Sénégal ont signé jeudi à Dakar trois accords de financement d'un montant global de plus de 118 milliards de francs (près 180 millions d'euros) dans le cadre de la mise en œuvre de projets prioritaires du Plan Sénégal émergent (PSE).

Ces conventions de financement ont été signées par la directrice des opérations de la BM au Sénégal, Louise Cord, et le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.

"L’argent est destiné au financement de trois projets d’une importance capitale, à fort impact social, et relevant de secteurs prioritaires du Plan Sénégal Emergent", a déclaré Amadou Ba.

"Il s’agit d’abord du Projet eau-assainissement en milieu rural (PEAMIR) pour lequel la Banque mondiale accorde une enveloppe de 70,5 milliards de francs. Ce projet est une réponse adéquate aux préoccupations des populations rurales. Il vise à améliorer leur accès à l’eau potable et au service d’assainissement", a-t-il fait savoir.

Le Projet d’appui à la qualité et à l’équité dans l’éducation de base (PAQEEB) est le deuxième bénéficiaire de ces financements.


LIRE AUSSI: La Banque mondiale a apporté 456,3 milliards de FCFA au PSE


Près de 32 milliards de francs seront ainsi alloués à ce projet dont l’objectif principal est d’améliorer les résultats des apprentissages aux premières années de l’élémentaire, tout en accroissant l’accès à l’enseignement des sciences et des mathématiques dans le secondaire, selon le ministre.

Le dernier accord signé concerne le Projet de Relèvement d’urgence et de résilience de Saint-Louis, pour un financement d’un montant de plus de 16 milliards de francs.

"Ce projet s’inscrit en droite ligne de la lutte contre les changements climatiques, et vise à réduire la vulnérabilité des populations à l’érosion côtière le long de la Langue de Barbarie et à renforcer la planification de la résilience urbaine et côtière de la ville de Saint-Louis", a indiqué le ministre des Finances. 
Le 31/08/2018 Par Le360 Afrique - MAP