Fermer

Sénégal. Pétrole: éclaboussée par un scandale de corruption, BP cherche à s'allier la presse sportive

Mise à jour le 18/06/2019 à 18h45 Publié le 18/06/2019 à 18h41 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
CAN 2019, BP accompagne les journalistes sportifs

CAN 2019, BP accompagne les journalistes sportifs

© Copyright : DR

#Sénégal : La filiale sénégalaise de la firme anglaise British Petroleum (BP) vient de parapher un contrat de sponsoring avec l’Association nationale de la presse sportive sénégalaise (ANPS) pour la couverture de la CAN 2019 en Egypte. Un geste perçu comme une tentative désespérée de redorer une image écornée.


L’association nationale de la presse sportive sénégalaise a signé un accord de sponsoring avec la filiale sénégalaise de la Société pétrolière britannique BP pour la couverture de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui aura lieu du vendredi 21 juin au vendredi 19 juillet 2019 en Egypte.

Ce partenariat a été signé ce dimanche 16 juin 2019 à Dakar, au siège de l’entreprise.

C'est là «une manière pour BP, aux côté des médias, de contribuer à faire vivre aux supporters sénégalais, dans les conditions optimales, les exploits de leurs Lions», a déclaré, au sujet de ce partenariat Geraud Moussarie, directeur général de BP Sénégal.

La conclusion de ce contrat permettra à l’ANPS de bénéficier d’un soutien dans l’organisation matérielle et logistique nécessaire à la presse sportive sénégalaise.

Mais les Sénégalais se demandent aujourd'hui pourquoi cet accord a-t-il été conclu avec la presse sportive?

En effet, le contexte dans lequel il est signé est assez troublant.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Dakar. Marche contre la corruption: l’opposition et la société civile bravent l’interdit du préfet


Ce partenariat intervient au moment où le scandale autour de l'exploitation du pétrole sénégalais, révélé par la chaine anglaise BBC donne lieu à un mouvement de contestation initié par l’opposition et des organisations de la société civile.

Ceux-ci réclament que toute la lumière soit faite sur les contrats pétroliers entre BP et Frank Timis, l'homme d'affaires roumano-australien impliqué dans ce scandale, aux côtés de Aliou Sall, le frère du président Macky Sall.

Pour certains Sénégalais, la réponse est toute simple. «C’est une autre forme de corruption pour museler la presse sénégalaise», pensent-ils.

Un des lecteurs du site d’information en ligne Seneweb demande à la presse sénégalaise de rester intègre dans le traitement de l’information.

«Scandaleuse sponsorisation de la presse ou d’une association qui réunit les journalistes», lance ce média, ce mardi 18 juin.

Seneweb leur recommande d’emboîter le pas à Mayeni Jones, journaliste de la BBC, auteure du reportage «Scandale à 10 milliards de dollars», à l'origine de ce scandale d'Etat. 

Le 18/06/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé