Fermer

Sénégal. Iran Ndao: «un prêcheur qui parle trop de sexe», selon un rappeur

Mise à jour le 13/08/2017 à 14h06 Publié le 13/08/2017 à 12h29 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#People
Oustaz Iran Ndao, dans ses oeuvres

Oustaz Iran Ndao, dans ses oeuvres

© Copyright : DR/

#Sénégal : Le rappeur Serigne Babacar Dieng critique les prêches d’Ibrahima Badiane, alias Iran Ndao » et fait le buzz. Prêcheur et animateur de conférences religieuses, Iran Ndao parle effectivement de sexe sans détour et est très apprécié de la gent féminine.


Le prêcheur Ibrahima Badiane, Alias «Iran Ndao» se fait lynché par Serigne Babacar Dieng qui crée la polémique. Selon le rappeur, «le sexe est très présent dans les prêches d’Iran Ndao. Et que ce dernier en parle sans détours». Serigne Babacar Dieng va même plus loin et compare Iran Ndaw aux autres prêcheurs comme El hadji Moustapha Guèye, Hady Niasse et Alioune Sall qui, selon lui sont plus décents dans leur manière de parler de l’Islam et des enseignements du prophète Mohammed. «Iran Ndao cherche à faire le buzz auprès des femmes dont il est le prêcheur préféré», déplore le rappeur.

«Iran» le communicateur avec le beau sexe


Il convient de noter que Iran Ndao est l’un des prêcheurs les plus  écoutés par les femmes, de «7 à 77 ans», précise toujours Serigne Babacar Dieng. A Dakar, une bonne partie des conférences religieuses organisées durant le mois de ramadan sont animées par Ibrahima Badiane, alias «Oustaz Iran Ndao», comme l’appellent affectueusement ses nombreuses fans.


LIRE AUSSI: Vidéo. Les Sénégalais parlent de leurs habitudes alimentaires durant le ramadan

Sans tabou, Iran Ndao traite de tous les sujets qui touchent à la religion musulmane, sur la Sen TV. Que ce soit sur la «Charia» ou la «Souna», il n’hésite pas à faire des démonstrations. Cette manière pratique d’enseigner l’Islam fait de lui un homme très suivi par les Sénégalais. Il n’hésite pas, par exemple, à recourir à des mannequins pour montrer comment un musulman devrait faire sa grande ablution et parle à très haute voix. C’est une manière, selon lui, de prendre en compte «certains handicapés comme les sourds muets, les non-voyants», dans ses prêches.

Ses émissions qui sont diffusées sur la Sen Tv du mercredi au vendredi attirent un bon nombre de téléspectateurs et explosent l’audimat.  Ceci parait une évidence, car les exemples que Iran Ndao donne pour faire passer le message sont tirés du quotidien des Sénégalais. Ils sont donc très efficaces pour toucher un maximum de personnes.

Ce produit des écoles coranique de Serigne Abdoul Aziz al Ibn, actuel khalife général de la communauté Tidiane du Sénégal, préfère, dit-t-il, la reconnaissance divine au salaire mensuel. Et même si certains de ses détracteurs, qui le prennent pour un comédien, soutiennent que ses connaissances concernant la religion musulmane sont limitées, Ibrahima Badiane continue tranquillement son petit bonhomme de chemin, soutenu en cela par l’audience qu’il suscite.


Dans cette vidéo, le prêcheur Iran Ndao montre comment on effectue les grandes ablutions: 

 

 

Le 13/08/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi