Fermer

Macky Sall fixe un nouveau cap à l’administration publique sénégalaise

Publié le 11/04/2016 à 13h00 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Politique
Macky Sall
© Copyright : DR

#Sénégal : La compétitivité de l’économie passe par une administration moderne. Une conviction qui a motivée l’organisation, ce week-end, du premier forum national de l’administration dont le but est de fixer un nouveau cap à l’administration publique pour l’atteinte des objectifs de développement.

Le président Macky Sall a présidé, ce week-end, le premier forum national de l’administration à Diamniadio (région de Dakar). Cette rencontre inédite avait pour but de fixer un nouveau cap de performance aux agents de l’Etat. «Nous entrons dans une nouvelle ère administrative qui doit être marquée par une parfaite corrélation entre la rationalité juridique et la rationalité managériale», a expliqué Macky Sall à la clôture du forum.

Les conclusions tirées de cette rencontre devraient impulser un mouvement de transformation du service public. Dans cet «ordre nouveau», la satisfaction de l’usager demeure au cœur de la finalité du service public. «Nous devons trouver la solution à une équation à plusieurs inconnues : l’usager et ses aspirations légitimes, l’administration et ses contingences, le pouvoir politique et ses ambitions», a expliqué le président Sall.

Un «Plan d’actions prioritaires» issu de ce forum devrait être adopté avant la fin du mois d’avril pour enclencher de manière concrète ce processus de modernisation de l’administration sénégalaise.

Une attention particulière sera accordée à la charte de la déconcentration.

Macky Sall a, par ailleurs, souhaité l’adoption, avant la fin de l’année, du Code de déontologie des agents publics et l’élaboration d’un nouveau droit de la Fonction publique. Pour cela, il a demandé au gouvernement de mener un audit général des procédures et à instituer une charte de qualité pour tous les ministères.

«L’administration doit être au service des usagers, par sa proximité, sa simplicité, sa disponibilité, sa célérité, sa lisibilité et l’efficacité de son action», indique le chef de l’Etat sénégalais, soulignant qu’une administration publique performante est au cœur du Plan Sénégal émergent (PSE), dont elle est le quatrième pilier.

Le 11/04/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo