Fermer

Sénégal: un journaliste menace Macky Sall: "Si je parle, tu tombes"

Mise à jour le 28/09/2016 à 15h34 Publié le 28/09/2016 à 13h43 Par Mar Bassine

#Politique
adama Gaye à Macky Sall, si je parle, tu tombes
© Copyright : DR

#Sénégal : Décidément, les Sénégalais n'ont plus d'yeux que pour le pétrole. Tel un feuilleton, chaque semaine, un nouvel épisode se déroule dans les médias. En cette fin du mois de septembre, c'est Adama Gaye, journaliste et consultant en pétrole, qui a ouvertement menacé Macky Sall.

C’est l’affaire qui défraie actuellement la chronique au Sénégal. Adama Gaye, journaliste et consultant international, a menacé ouvertement le président Macky Sall sur sa page Facebook. "Si je parle, tu tombes, un point, un trait", a-t-il écrit, dans un post adressé au président  sénégalais. Et d’ajouter: "Ceux qui parlent ne savent pas. Je ne suis ni Abdoul Mbaye, ni Ousmane Sonko, moi je sais".


Que sait-il réellement ? Il ne le dit pas, mais il le laisse supposer, toujours dans le même post.Selon lui, alors que Macky Sall était directeur de PétroSen, la compagnie nationale qui gère le pétrole sénégalais, il lui a présenté le Dr Rilwanu Lukman, alors secrétaire général de l’Opep. Selon lui, c’est ce qui avait permis à Macky Sall de décrocher le premier contrat de prospection pétrolière en tant que DG de PetroSen. Cela remonte presque à une quinzaine d’années. Avant d’en arriver à cette menace, et toujours dans le même post, il apostrophe vertement le président sénégalais : "Dis à ton frère de rembourser tout", avant d’ajouter: "Je vous ai connu tous les deux, pauvres".


Adama Gaye était jusqu’à ce mercredi matin en déplacement à Londres, d’où il a été l’auteur de plusieurs posts, tous plus virulents les uns que les autres contre Macky Sall. Hier, sur sa page facebook, il a annoncé son retour, non sans montrer une certaine inquiétude sur ce qui pourrait lui advenir s'il revenait. "Avant mon arrivée a Dakar ce soir, j'avertis ici la communauté internationale sur tout ce qui pourrait m'arriver. J'alerte les medias nationaux et internationaux. J'informe les organisations de défense des droits de l'Homme, du Sénégal et du reste du monde". Selon lui, il aurait déjà reçu un appel d’un certain Amadou Tall, un commissaire de police, laissant penser qu’il a fait l’objet de menaces.


Macky n’a donc pas réussi à faire taire les défiances par rapport à la gestion du pétrole. En effet, Adama n’est que le premier à s’exprimer sur le pétrole dans lequel le frère du président Macky Sall a été cité à plusieurs reprises. Le Premier ministre, Mouhammed Boune Abdallah Dionne, a menacé toute personne qui colporterait désoramis des imprécisions à l’endroit du gouvernement.
Visiblement sa tentative de faire taire les Sénégalais est vaine.
Le 28/09/2016 Par Mar Bassine