Fermer

Sénégal-Gambie: Yahya Jammeh au centre d'une nébuleuse de transfert de capitaux suspects

Mise à jour le 26/08/2017 à 09h24 Publié le 26/08/2017 à 09h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
L'ancien président Gambien Yaya Jammeh

L'ancien président Gambien Yaya Jammeh

© Copyright : DR/

#Sénégal : Un virement d’un montant de 142 800 dollars supposés appartenir à Yahya Jammeh bloqué à Dakar. La commission gambienne d’enquête sur les crimes financiers met le nez sur les activités de la Gambian Trust Bank.

Des transferts de fonds secrets suspects appartenant à Jahya Jammeh ont été interceptés à Dakar. Un mois après son exil forcé en Guinée Equatorial, l’ex dictateur gambien a fait un virement d’un montant de 142 800 dollars vers le Sénégal, via un compte ouvert à la Trust Bank, au nom de Alhamndoulilah Petrol and Mineral (APAM) Co Ltd.

D’après les informations données par la Commission d’enquête sur le crime financier de Yahya Jammeh, l’ex homme fort de Banjul avait fait, en 2016, des transferts d’un montant total de 550 000 dollars. Toutes ces sommes étaient destinées à des hommes de confiance du dictateur gambien déchu.

Ces virements faits à quelques mois de la fin du règne de Yahya Jammeh, sont tellement importants qu’ils ont attiré l’attention des membres de la Commission d’enquête sur l’enrichissement illicite de l'ex-président. Mais, c’est le transfert des 142 000 effectué le 21 février et qui a été intercepté Dakar, qui a servi de déclic.


LIRE AUSSI : Gambie: le gouvernement gèle les avoirs de Jammeh soupçonné d'avoir détourné 50 millions de dollars


Rappelons que du temps de Yahya jammeh, la société dénommée Alhamndoulilah Petrol an Mineral qui semblait appartenir à un ressortissant libanais établi à Dakar, Tony Ghattas, avait la main mise sur tout le minerai gambien. Mais, secoué par la Commission citée plus haut, Tony Ghattas a fini par avouer qu’il ne servait que de prête nom à Yahya Jammeh.

Selon ses dires, il avait appris sa nomination à la tête de l’APAM, par un coup de fil. Et qu’en ce moment, il se trouvait à Dakar. Malgré ses regrets formulés pour avoir servi les intérêts de Yahya Jammeh, il est avéré que cet homme était une des pièces maitresses du système de détournement d’argent de l’ex président gambien. Notons que l’APAM avait l’exclusivité de l’exportation du zircon gambien vers la Chine.

Tout semble indiquer que ces 142 000 dollars bloqués à Dakar ne représentent qu’une infime partie de toute la somme détournée par Yahya Jammeh puisqu’en 2016, une somme de 540 000 dollars avait été aussi virée des caisses de l’APAM vers d’autres comptes ouverts à Dakar.


LIRE AUSSI : Gambie: Adama Barrow accuse Jammeh d'avoir soustrait des millions de dollars des caisses de l'Etat


Et les révélations faites par Balaji Ayodele, Directeur général de GT Bank, à la commission d’enquête semble soutenir cette thèse.

Selon lui, le 4 avril 2016, Tony Ghattas a retiré 6.000 dollars des comptes de l’APAM. Le 10 août 2016, il a effectué un virement de 33.000 dollars, le 19 août, 30.000 dollars, le 29 août, 40.000 dollars.

Tony Ghattas avait également fait d’autres virements. Le 11 mars 2016, il avait fait un transfert de 122 millions de francs Cfa, un autre de 63 millions de francs Cfa qui avait précédé celui d’un montant de 42 millions de francs Cfa. Mais celui du 21 février 2017 a été bloqué à Dakar alors que Jammeh était déjà en Guinée Equatoriale.

Les travaux de la commission d’enquête ont révélé, qu’en 22 ans de règne en maître absolu sur la Gambie, Yahya Jammeh a détourné plus de 147 millions de dollars des caisses de l’Etat gambien. Et qu’une bonne partie de cette somme avait été envoyée au Maryland, en Europe mais aussi dans des pays africains comme le Maroc.
Le 26/08/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi