Fermer

Sénégal: Macky Sall s'est opposé au retour de Karim Wade, selon l'ambassadeur d'Arabie saoudite

Mise à jour le 26/09/2017 à 18h27 Publié le 26/09/2017 à 18h27 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Karim Wade

Karim Wade

© Copyright : DR/

#Sénégal : Révélation de taille d’Abdallah Ahmed Al Abdal, ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite à Dakar, sur le retour d’exil de Karim Wade. "Macky Sall a dit niet à la volonté du Qatar de faire revenir Wade fils au Sénégal".

La présence de Karim Wade au Sénégal dérangerait le président Macky Sall. C’est ce que semble dire l’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Sénégal. Réagissant à une question d’un journaliste de la Sentv, Abdalllah Ahmed Al Abdal a répondu qu’au cours du mois de ramadan 2017, le Qatar voulait que Wade fils rentre chez lui au Sénégal, mais Dakar a dit non à Doha.

Revenant sur les relations entre le Sénégal et le Qatar, l’ambassadeur saoudien au Sénégal a révélé que «les Qataris ont joué de leur influence pour que Karim Wade soit libéré. Ils sont revenus à la charge durant le mois de ramadan, et ont demandé que Karim revienne, mais l’Etat n’a pas voulu». Selon Abdallah Ahmed Al Abdal, «ce dossier montre l’implication du Qatar dans les affaires du Sénégal».

Il a ainsi fustigé la volonté de Doha de s’ingérer dans les affaires intérieures de certains pays. «C’est ce qu’ils font dans tous les pays, même dans certains pays arabes». C’est selon lui, «ce qui est à l’origine de l’embargo dont fait objet le Qatar de la part de plusieurs pays du Golfe».


LIRE AUSSI : Karim Wade libre


Rappelons que, le 5 juin 2017, l’Egypte, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Yémen, à l’instar de l’Arabie Saoudite, ont suspendu toutes leurs relations diplomatiques avec le Qatar pour son prétendu rôle de soutien au terrorisme. Seul le Koweït a choisi de jouer à la médiations entre ces différents membres du CCG.

Pour manifester son soutien à ces pays, le président Macky Sall avait rappelé pour consultation, l’ambassadeur du Sénégal à Doha. Mais, le 21 août, ce dernier a retrouvé son poste. Cette volte-face de Dakar témoigne aussi de la qualité des relations entre le Sénégal et le Qatar.
Le 26/09/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé