Fermer

Sénégal. Présidentielle: la cour suprême rejette le pourvoi de Karim Wade

Mise à jour le 31/08/2018 à 09h13 Publié le 31/08/2018 à 08h24 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
karim Wade

Karim Wade.

© Copyright : DR

#Sénégal : La Cour suprême n'a pas donné gain de cause à Karim Wade (Parti démocratique sénégalais PDS/opposition) se déclarant, jeudi, incompétente pour statuer sur le rejet de son inscription sur les listes électorales.

Fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim, candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais (PDS) à la présidentielle de 2019, avait saisi la Cour après que le Tribunal d’instance hors classe de Dakar s’est déclaré incompétent sur cette affaire.

"Pourvoi rejeté", a déclaré le président de la haute juridiction, en levant immédiatement l'audience.

Karim Wade a vu son inscription sur les listes électorales rejetée par les autorités administratives qui invoquent sa condamnation en mars 2015 par la Cour de répression de l’enrichissement illicite à six ans de prison ferme et à payer une amende de 138 milliards de francs Cfa. Grâcié en 2016, Karim Wade vit depuis lors au Qatar.

La requête introduite auprès du Tribunal d’instance hors classe de Dakar par Karim Wade pour son inscription sur les listes électorales "ne pouvait qu’être déclarée irrecevable", avait déclaré à l’époque la direction générale des élections (DGE).

Sur la base du Code électoral, le rejet de cette inscription sur les listes électorales entraîne l’exclusion du candidat du PDS à l’élection présidentielle, explique-t-on. 
Le 31/08/2018 Par Le360 Afrique - MAP