Fermer

Gambie. Inauguration du pont Senegambia Bridge mettant fin au calvaire des Casamançais

Publié le 22/01/2019 à 17h54 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Pont de la Sénégambie

Pont de la Sénégambie

© Copyright : dr

#Sénégal : Le «Pont de la Sénégambie» a été inauguré ce lundi 21 janvier après plus de 5 décennies d’attente. Un ouvrage dont la réalisation sonne comme le symbole du renouveau des relations entre les deux pays, et une aubaine pour les populations du sud du Sénégal.


Encore une autre infrastructure que le président Macky Sall a choisi d'inaugurer avant sa livraison, afin de l'intégrer dans son bilan en prélude à la présidentielle de février 2019. Encore un projet dont le montage financier a été ficelé par le Président Abdoulaye Wade, mais dont la réalisation viendra enrichir ce fameux bilan de Macky Sall. 

Contrairement au Train express régional (TER) ou à l'Autoroute "Ila Touba", cette fois, le pont Senegambia Bridge se situe en Gambie et non au Sénégal.

Cependant, le Sénégal en est le principal bénéficiaire, puisqu'il permet aux véhicules reliant le nord et le sud du pays, d'effectuer la traversée du fleuve Gambie et éviter les tracasseries du ferry. Par conséquent, dans ce projet d'intégration des pays de la CEDEAO, le Sénégal y a pris part au financement, à côté de la Banque africaine de développement et de l'Etat gambien.


>>>LIRE AUSSI: Gambie: les Etats-Unis refusent à Jammeh l'accès à leur territoire

Le choix de la date n’est pas fortuit. En effet, ce 21 janvier 2019 est le deuxième anniversaire du départ en exil en Guinée équatoriale de Yahya Jammeh qui, pendant plus de 22 ans, a régné en maître absolu sur la Gambie. Ce pays, une ancienne colonie britannique, long de 320 kilomètres, de part et d’autre du fleuve Gambie et large de seulement 50 kilomètres, est enclavé à l'intérieur du Sénégal.

Situé à seulement 10 kilomètres du poste frontière entre les deux pays, sur le territoire gambien, le «Pont de la Sénégambie», fait en béton clair sur un peu plus d’un kilomètre, a ainsi été inauguré par les présidents Adama Barrow de la Gambie et Macky Sall du Sénégal.

«Etant donné la géographie de la Gambie et du Sénégal, avec un fleuve coupant chacun des deux pays en deux parties, on se demande pourquoi il a fallu tant de temps pour avoir ce pont», s’est interrogé le président gambien, ce lundi 21 janvier. C’était aussi l’occasion pour le chef de l’Etat sénégalais de montrer toute sa fierté après la réalisation de cet ouvrage. «Nous pouvons être fiers d'avoir transformé en réalité ce rêve de plusieurs générations», s’est réjoui Macky Sall.


>>>LIRE AUSSI: Gambie: Lancement de la commission "Vérité, réconciliation et réparation"

A préciser que la Gambie est un passage obligé pour les voyageurs qui quittent la Casamance pour se rendre dans des régions comme Kaolack, Fatick, Thiès et Dakar, a moins de vouloir faire une détour long de 400 km par la région de Tambacounda. Pendant longtemps, les populations qui empruntaient la transgambienne étaient obligées de prendre le bac pour traverser le fleuve Gambie. Et cela était l'occasion d’énormes pertes de temps sans oublier les tracas qui s’y ajoutaient.

Le pont «va faciliter l'interconnexion des réseaux routiers, réduire les temps de trajet et contribuer à l'intégration de la sous-région», a souligné le président Macky Sall qui a toutefois précisé que cette infrastructure «appartient aux Gambiens».

A noter que le pont est payant et est ouvert de 07H à 19H. Mais, pour les 6 premiers mois, il ne sera accessible qu’aux véhicules légers, voitures et cars de transport de 35 places. Les camions gros porteurs devront attendre juillet 2019 pour l'emprunter.
Le 22/01/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi