Fermer

Sénégal. Présidentielle: l’Union européenne déploie 100 observateurs

Mise à jour le 30/01/2019 à 10h11 Publié le 30/01/2019 à 10h08 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
observateur Union Européenne

Un observateur de l'Union Européenne supervisant la présidentielle au Cameroun.

© Copyright : DR

#Sénégal : 28 des 100 observateurs dépêchés par l’Union européenne pour superviser la présidentielle sénégalaise du 24 février 2019 se trouvent déjà à Dakar. Ils sont issus des 21 Etats membres de l’UE et doivent rendre compte, à l'issue du scrutin, du déroulement du vote.

Comme lors de l'élection présidentielle de 2012, l’Union Européenne vient d’envoyer une première mission d’observation, composée d'un groupe de 28 personnes, pour superviser la prochaine présidentielle au Sénégal. Ils seront ensuite complétés par 72 autres spécialistes des élections.

Au total, ce seront donc 100 observateurs, issus de 21 Etats membres de l’UE qui seront déployés au Sénégal lors de ce scrutin, mais ces observateurs viennent aussi d’autres pays comme la Suisse et le Canada.

Dès son arrivée, ce premier groupe a suivi une formation sur le contexte politique et électoral au Sénégal mais aussi sur la sécurité assurée par les autorités durant toute la période de la campagne électorale et des élections.

Ceux-ci seront par la suite répartis dans les 14 régions du pays.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Présidentielle: les candidats se bousculent à la cellule de Khalifa Sall

Entre autres rôles assignés à ces 28 observateurs lors de cette mission de longue durée: les suivis de la phase pré-électorale et de la campagne présidentielle, de la distribution normale des cartes d’électeurs et du bon déroulement des élections.

Le reste de ces experts européens, dits "observateurs de courte durée", se rendront au Sénégal une semaine avant la tenue du premier tour du scrutin, qui aura lieu le 24 février 2019.

ll faut rappeler que 5 candidats vont s’affronter lors de cette élection présidentielle qui sera, selon la plupart des analystes politiques, l’une des plus disputées de l’histoire du Sénégal.


Le 30/01/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé