Fermer

Sénégal: la société civile mobilisée pour le Mali

Publié le 18/04/2019 à 10h42 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Seydi Gassama

Seydi Gassama

© Copyright : DR

#Sénégal : Le Comité de solidarité et d’action pour la paix au Mali et dans la sous-région a été lancé par la société civile sénégalaise. Des experts indépendants des Nations-Unis, des juristes et de bonnes volontés ont décidé d'unir leurs forces pour rétablir la stabilité au Mali.

L’instabilité qui règne en Afrique subsaharienne, notamment au Mali et au Burkina Faso a poussé les membres de la société civile sénégalaise à lancer une action coordonnée.

Réunis en conférence de presse, le mardi 16 avril dernier, ces derniers ont annoncé la création du Comité de solidarité et d’action pour la paix au Mali et dans la sous-région (Copam/Sr).

Ils veulent davantage s’activer dans la lutte contre le massacre des populations civiles maliennes, victimes d'une «crise inter-ethnique», qui sévit dans la sous-région.

Afin de rendre son action plus efficace, le Comité de solidarité et d’action pour la paix au Mali et dans la sous-région (Copam/Sr) veut une synergie des bonnes intentions et actions pour une issue pacifique durable de cette crise, qui dure depuis 2013.

Cette action se fera en concertation avec les Etats de la sous-région ouest-africaine.


>>>LIRE AUSSI: Tunisie: le président Essebsi ne sera pas candidat à la présidentielle

Alioune Tine, expert indépendant des Nations pour les droits de l’Homme au Mali, et ses camarades de la société civiles, veulent en effet, dans les meilleurs délais, apporter une assistance matérielle et logistique aux déplacés qui vivent une situation des plus pénibles.

Un appel aux dons, coordonnée avec des partenaires maliens et des autres Etat est ainsi lancée, en solidarité et en aide à ces déplacés. 

Le Copam/Sr ira aussi à la rencontre des différents protagonistes de cette crise pour tenter d’arrondir les angles et trouver des solutions urgentes à ce problème qui touche plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest.

Pour chaque région ou localité, des lieux de collecte des dons seront désignés par les responsables en charge de la bonne marche de cette campagne de solidarité.

Tout comme les autorités étatiques, les institutions nationales, sous-régionales, régionales et internationales  concernées par cette crise seront associé à ce projet de recherche de la paix.

De même, la presse nationale et internationale est ainsi invitée à relayer ce message d’appel à la solidarité.

Le 18/04/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi