Fermer

Sénégal: le ministre de l'Intérieur français en visite à Dakar pour parler sécurité

Mise à jour le 23/05/2019 à 11h21 Publié le 23/05/2019 à 11h18 Par Karim Ben Amar

#Politique
Sénégal: le ministre de l'Intérieur français venu à Dakar parler sécurité

Ali Ngouille Ndiaye, ministre de l'Intérieur sénégalais et son homologue français, Christophe Castaner.

© Copyright : DR

#Sénégal : En visite à Dakar, le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner, a favorisé le renforcement de la coopération sécuritaire entre le Sénégal et la France dans l'intérêt des populations des deux pays.


Dans le cadre de sa visite officielle à Dakar, le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner, a insisté sur le renforcement de la coopération sécuritaire entre son pays et le Sénégal, une coopération dans l'intérêt des populations des deux pays.

Après une visite de 48 heures, bouclée hier, mardi 21 mai, le premier policier de France a declaré qu'il était "important que la France puisse maintenir sa disponibilité, son engagement financier et matériel à l'égard du Sénégal".

"La lutte contre le terrorisme, si elle n'est pas menaçante au Sénégal, est présente", a-t-il souligné.

Christophe Castaner a rappelé que "nous savons sur ce sujet qu'il nous faut être vigilants pour mobiliser acteurs et partenaires".


>>>LIRE AUSSI: France-Sénégal: la nouvelle porte-parole du gouvernement français remercie son pays d'origine

Il a aussi relevé que la coopération entre la France et le Sénégal "est forte et les intérêts sont communs" dans le domaine de la lutte contre la criminalité et le trafic d'êtres humains,

"Nous avons décidé d'améliorer les modalités d'échanges de bonnes pratiques de lutte contre les trafics ", a-t-il conclu.

Au cours de ce séjour, le locataire de la place Beauvau, a eu une séance de travail avec son homologue sénégalais, avant d'être reçu en audience par le président sénégalais Macky Sall.

Christophe Castaner a par ailleurs remis, hier, mardi 21 mai, du matériel roulant à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, avant de prendre part à une séance de travail avec le Haut commandement de la Gendarmerie nationale, suivie d'une visite à la Direction de lutte contre le trafic illicite de migrants au Sénégal.
Le 23/05/2019 Par Karim Ben Amar