Fermer

Vidéo. Sénégal: la limousine présidentielle prend feu, avec Macky Sall et IBK à bord

Mise à jour le 18/07/2019 à 12h35 Publié le 18/07/2019 à 12h02 Par Mar Bassine

#Politique
Ousmane tanor Dieng, Limousine de Macky Sall
© Copyright : DR

#Sénégal : Alors que le Sénégal est en deuil avec le décès de Ousmane Tanor Dieng, l'un des collaborateurs privilégiés des présidents Senghor, Diouf et allié inconditionnel de Macky Sall, le pays a failli vivre un autre drame, hier, mercredi 17 juillet.


Désireux de se rendre dans le village natal du défunt, après l'hommage officiel qui lui a été rendu, le président Macky Sall a vu sa limousine prendre feu à l'entrée du village de Nguégnène où l'inuhumation devait avoir lieu.

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, venu présenter les condoléances du peuple malien au Sénégal était lui aussi à bord de la voiture présidentielle. 



Les deux chefs d'Etat ont été exfiltrés par la sécurité présidentielle, puis livrés à eux-mêmes à quelques mètres de la voiture dont le capot était en feu. 


>>>LIRE AUSSI: Macky Sall accusé d’avoir participé à une tentative de coup d’Etat en Guinée Bissau


L'incendie, qui s'est limité à l'avant du véhicule de luxe, a finalement été maîtrisé par les sapeurs-pompiers. 

Au Sénégal, cet incident soulève beaucoup de question sur la sécurité présidentielle. Comment un tel incident a-t-il pu survenir sur une limousine, de marque Mercedes, modèle Maybach, acquise voici moins d'une année à près de 1,6 million d'euros? 

De même, pourquoi la sécurité présidentielle n'avait pas prévu une seconde voiture pour l'exfiltration des deux chefs d'Etat que l'on voit marcher, seuls quelques instants après être sortis du véhicule? 

Enfin, comment a-t-on pu laisser une foule, en nombre, s'approcher aux abords immédiats du cortège présidentiel, juste après leur sortie du véhicule? 

Des questions auxquelles les responsables de la sécurité présidentielle n'apporteront sans doute aucune réponse, au grand public, du moins. 
Le 18/07/2019 Par Mar Bassine