Fermer

Sénégal: le parti présidentiel se sépare d’un de ses plus influents membres

Mise à jour le 23/01/2020 à 13h50 Publié le 23/01/2020 à 12h38 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Moustapha Diakhate

Moustapha Diakhate

© Copyright : DR

#Sénégal : Président du groupe parlementaire de la majorité lors de l’exercice précédente, Moustapha Diakhaté avait demandé à être déchargé de ses fonctions en 2017. Depuis, il n'a cessé d’aller à l'encontre des directives de son parti et sa dernière déclaration lui a finalement valu son exclusion.

Sa dernière sortie aura été celle de trop. Connu pour son franc-parler sur les questions politiques et sociales, Moustapha Diakhaté est désormais l'ex-président du groupe parlementaire de l'Alliance pour la République.

Après avoir clamé à qui voulait l'entendre que Macky Sall n’avait pas le droit de briguer un troisième mandat, il a décidé, en début de semaine, de mettre en place un nouveau "courant de pensée politique" qu'il a nommé ‘’Manko Takhawou Sunu APR’’ ("Tous ensemble pour sauver notre parti").

La réponse de son parti n'a pas tardé: le porte-parole adjoint de son parti a indiqué que suite à cette initiative, ‘’Moustapha Diakhaté venait de s’auto-exclure’’ de l'Alliance pour la République. Un conseil de discipline, composé de leaders du parti présidentiel, s'est réuni dans la foulée et, ans surprise, ses membres ont décidé quelques heures plus tard d'exclure Moustapha Diakhaté des instances du parti, alors qu'il en pourtant été l'un des membres fondateurs. 


LIRE AUSSI: Sénégal: Passe d’armes entre parlementaires de la mouvance présidentielle.


Toutefois, de par ses positions en faveur du peuple sénégalais, ce leader politique, désormais banni du parti présidentiel, avait fini par gagner la sympathie de plusieurs citoyens sénégalais, voire celle de certains responsables de l’opposition, qui ont souvent pris sa défense.

Une qestion se pose: pour qui roule donc Moustapha Diakhaté, pour avoir pris ces risques politiques? Selon le journaliste Amadou Diouf, Moustapha Diakhaté, qui a été par le passé un ministre et un conseiller de Macky Sall, aurait un candidat caché au sein même de son parti, en prévision de l’après-Macky, ce qui expliquerait son attitude pour le moins surprenante

Les prochaines présidentielles, prévues en 2024, sont encore loin, et désormais plus rien ne retient Moustapha Diakhaté dans le parti du président. Ses ambitions ne devront donc sans doute pas tarder à être dévoilées.

Le 23/01/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé