Fermer
#Politique

Décryptage du premier scrutin défavorable à la coalition au pouvoir depuis 2012

Publié le 27/01/2022 à 12h04 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : Alors que la coalition au pouvoir n'avait jamais perdu d'élections depuis 2012, c'est donc un véritable coup de théâtre qui s'est produit dimanche dernier. Benno Bokk Yakaar du président Macky Sall et ses alliés a perdu les plus importantes villes du pays lors du scrutin local.


Au Sénégal la commission électorale nationale autonome décompte encore les suffrages au niveau national. Mais, dans certaines localités, les jeux sont faits depuis dimanche dernier, jour des élections municipales et départementales. La percée de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi, qui a raflé plusieurs grandes villes est vue comme un message de ras-le-bol adressé à la coalition au pouvoir.

Dès lors, on assiste à une recomposition politique avec la montée en puissance de jeunes leaders. Barthelemy Dias, par exemple, qui devient maire de la capitale sénégalaise ou encore Ousmane Sonko, élu maire de Ziguinchor. Deux villes stratégiques que le pouvoir ne voulait surtout pas perdre.

>>> LIRE AUSSi : Sénégal: dernière ligne droite avant le scrutin des élections locales de ce dimanche 23 janvier

Jeunes pour la plupart, les nouveaux maires suscitent beaucoup d’espoir chez la population sénégalaise, vu le contexte actuel difficile. Mais ils seront confrontés à une gestion à laquelle ils n’ont pas été préparés. Là-dessus, des Sénégalais estiment qu’ils seront à la hauteur.

En attendant la proclamation officielle des résultats, les différentes listes revendiquent chacune la victoire. Un match qui ne sera pas facile à arbitrer, car dans certaines localités, les résultats sont très serrés.
Le 27/01/2022 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé