Fermer

Le Sénégal signe une convention avec l’hôpital Cheikh Zaid pour l’évacuation de fonctionnaires au Maroc

Publié le 26/07/2016 à 14h57 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Société
évacuation sanitaire
© Copyright : DR

#Sénégal : Pour faciliter l’évacuation de fonctionnaires atteints de cancer ou de maladies cardiovasculaires au Maroc, le Sénégal vient de signer une convention avec l’hôpital universitaire international Cheikh Zaid de Rabat.

Le ministère sénégalais de la Fonction publique a signé, ce lundi 25 juillet, une convention avec l’hôpital universitaire international Cheikh Zaid de Rabat portant sur l’évacuation de fonctionnaires sénégalais dans cet établissement marocain.

Cet accord prévoit une prise en charge particulière des fonctionnaires sénégalais atteints de cancer et de maladies cardiovasculaires, explique Viviane Bampassy, la ministre sénégalaise de la Fonction publique, de la rationalisation des effectifs et du renouveau du service public.

Toutefois, les évacuations vers le Maroc ne sont prévues que si le plateau technique disponible au Sénégal n’est pas susceptible de prendre en charge les malades, précise la ministre.

Pour justifier ce choix, Mme Bampassy explique que l’hôpital universitaire international Cheikh Zaid dispose «d’une gamme de soins d’une grande performance et un plateau technique de pointe». En dehors de la France, le Maroc demeure «l’un des rares pays» où le Sénégal évacue ses malades. Une cinquantaine d’évacuations sont notées par an.

L’hôpital Cheikh Zaid va proposer aux agents du Sénégal «un plateau technique complet avec un niveau de soins pour toutes les choses qui ne se font pas encore au Sénégal», promet Amine El Hassaouine, le directeur de cet établissement, qui a une capacité de 360 lits et 756 agents.

«Nous sommes un centre polyvalent avec toutes les spécialités dont les maladies cancéreuses, les maladies cardiovasculaires et les maladies cardiaques pédiatriques», explique Amine El Hassaouine.
Le 26/07/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

à lire aussi