Fermer

Sénégal: un week-end meurtrier sur les routes

Mise à jour le 13/12/2016 à 17h42 Publié le 13/12/2016 à 17h22 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Société
Accident Koumpentoum
© Copyright : DR

#Sénégal : Le Sénégal a connu un week-end très meurtrier sur le plan de la circulation routière. Une collision entre un bus et un camion conteneur, notamment, a causé la mort de 12 personnes à Koumpentoum (dans l'Est, à 369 kilomètres de Dakar).


Ce fut un week-end particulièrement meurtrier sur les routes du Sénégal. En effet, au moins 20 morts ont été comptabilisés à la suite de deux graves accidents. Le bilan le plus lourd concerne une collision entre un bus, en provenance de Touba à destination de Diaobé (région de Kolda), et un camion remorque à plateforme conteneur. L'accident s'est produit à la hauteur de Koumpentoum (région de Tambacounda, à 369 kilomètres de Dakar).

D’après les témoignages rapportés par différents médias sénégalais, le choc a été si violent que le bus a pris feu. Il a fallu une heure aux sapeurs-pompiers pour éteindre l'incendie. Les blessés ont été évacués au centre de santé de Koumpentoum et à l’hôpital régional de Tambacounda situé à 100 kilomètres de là. Le bilan initial de 9 morts a vite évolué pour atteindre 12 morts et 15 blessés, aux dernières nouvelles.

Des morts, il y en a aussi eu sur les routes du Gamou. 8 morts et 41 blessés ont ainsi été comptabilisés dans une collision entre deux autocars «Ndiaga Ndiaye» à hauteur du village de Kelle (à 9 km de Kébémer) sur la route de Saint-Louis. Au total, 48 accidents ont été répertoriés durant le Gamou, d’après les chiffres fournis par les sapeurs-pompiers. Et ces 48 accidents ont fait 8 morts et 136 blessés. Paradoxalement, le nombre d’accidents sur les routes du Gamou est moins important que l'an dernier mais le bilan en vies humaines est plus lourd cette année. 

Le 13/12/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo