Fermer

Sénégal. 13 jeunes massacrés dans la forêt de Casamance

Mise à jour le 06/01/2018 à 20h35 Publié le 06/01/2018 à 19h40 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Casamance

Casamance

© Copyright : dr

#Sénégal : Plusieurs jeunes personnes ont été tuées ce samedi 6 janvier par des hommes armés à Bofa, un village situé près de Ziguinchor, la principale ville du sud du Sénégal.

Alors que le président sénégalais, qui avait appelé les rebelles casamançais à aller vers une paix sans vainqueur ni vaincu lors de son allocution du nouvel an et multiplie les signes d'apaisement, voilà que des éléments armés veulent saper ses efforts. En effet, ce samedi, ce ne sont pas moins de 13 personnes qui ont été tuées avec des armes à feu. La nouvelle a surpris tout le monde.

 

La source militaire qui a fourni l'information au correspondant de l'Agence de presse sénégalaise (APS) à Ziguinchor signale également cinq personnes grièvement blessées.

 

Selon la même source, qui a requis l'anonymat, les victimes étaient des jeunes qui étaient partis couper du bois à Bourofaye Diola, à quelques centaines de mètres de la sortie sud de la ville de Ziguinchor. Elle affirme que les corps des victimes ont été déposés à l'hôpital régional de Ziguinchor.

 

Pourtant, pas plus tard que dimanche dernier, le président de la république dans son traditionnelle discours a la nation, invitait à une paix des braves. Il y a deux jours, des combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance ont été libérés par l'armée sénégalaise. La zone, en proie a un conflit armé depuis 1981, avait pourtant connu dernièrement une accalmie qui faisait espérer enfin une paix durable.

Le 06/01/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé