Fermer

Sénégal: interdiction de circuler sur les routes interurbaines de 22 heures à 6 heures du matin

Mise à jour le 24/02/2018 à 11h40 Publié le 24/02/2018 à 11h28 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
accident
© Copyright : DR

#Sénégal : Les accidents sur les routes sénégalaises font de nombreuses victimes chaque année. La plupart des collisions ont lieu la nuit. L’Etat du Sénégal entend sévir.

Quinze personnes sont mortes sur les routes en moins de 48 heures. Face à l'hécatombe, l’Etat du Sénégal est sorti de sa réserve pour mieux réglementer la circulation sur les routes interurbaines. En visite à l’hôpital El Hadj Ibrahima Niasse de Kaolack où il est venu au chevet  des blessés de l’accident survenu mercredi sur la route de Porokhane, qui a fait 10 morts, Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Infrastructures et des transports terrestres, a pris la mesure des dégâts causés par les accidents de la route. Il a annoncé une série de mesures prises par son département.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Semaine macabre: la route tue une quinzaine de personnes

«Nous avons décidé d’interdire la circulation interurbaine entre 22 heures et 6 heures du matin pour réduire les accidents», a déclaré le ministre.

Toutefois, le gouvernement n’entend pas se limiter à ces déclarations. Il sera ainsi établi un permis à points dès le second semestre 2018. Cette mesure vise à remédier au problème de l’indiscipline de certains conducteurs sur les routes sénégalaises. «Nous avons constaté qu’au-delà des difficultés, se pose le comportement des conducteurs. Il y a lieu de travailler davantage pour ramener les usagers à la raison», a précisé Abdoulaye Daouda Diallo. 



Le 24/02/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé