Fermer

Sénégal: nouvelle attaque meurtrière en Casamance

Mise à jour le 31/03/2018 à 14h37 Publié le 31/03/2018 à 14h36 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Casamance

Casamance

© Copyright : dr

#Sénégal : Un homme a été tué et deux autres blessés dans le village de Bafikane. L’attaque à main armée a été perpétrée par des individus supposés appartenir au Mouvement des forces démocratique de la Casamance (MFDC), sur la route de Cap-Skiring à Ziguinchor.


Des individus supposés appartenir au Mouvement des forces démocratique de la Casamance (MFDC) qui étaient en embuscade dans la forêt de Nyassia sur la route du Cap-Skiring ont tiré sur des civils. Ils ont tué un homme et en ont blessé deux autres.

>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Casamance: un rescapé: "ils nous ont allongés, ont tiré, beaucoup sont morts"


La victime tuée par ces assaillants est un conducteur de moto-taxi Jakarta. Les individus armés, qui étaient sur l’axe Oussouye-Ziguinchor pour arrêter les véhicules de transport en commun et dépouiller les voyageurs, l’ont sommé de s’arrêter avant de tirer sur lui parce ce qu'il s'y refusait. L’attaque a eu lieu ce jeudi 29 mars aux environs de 8h30 du matin. Le conducteur de la moto Jakarta, blessé et pris de panique, a fini sa course sur un arbre et a été tué. Quant à l'homme qu’il transportait sur la moto, il a été sérieusement touché, mais ses jours ne sont pas comptés.
>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Casamance: le "planificateur" et "plusieurs auteurs" des tueries arrêtés (procureur)


Le chauffeur d'un véhicule, Sergio Rodriguez, d’origine italienne, a lui aussi été sommé de s’arrêter. Ce qu'il a refusé de faire. Les assaillants ont ouvert le feu sur lui. Il a reçu deux balles dans le pied et une autre dans bras. Mais il a eu la présence d'esprit d’alerter les forces les militaires qui n’ont pas tardé à rappliquer.

Le corps sans vie du conducteur de Jakarta et les deux blessés ont été conduits à l’hôpital régional de Ziguinchor où ils ont été pris en charge. «Les deux blessés bénéficient actuellement de soins et sont conscients», a rassuré Mariama Cissokho, directrice de l’hôpital.


Le 31/03/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé