Fermer

Sénégal. Fête de l'indépendance: la tradition du défilé maintenue

Mise à jour le 06/04/2018 à 19h04 Publié le 06/04/2018 à 18h05 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé

#Société
Sénégal. Fête de l'indépendance: le traditionnel défilé maintenu
© Copyright : DR

#Sénégal : Le Sénégal vient de fêter le 58e anniversaire de son indépendance. Comme chaque année, le traditionnel défilé marquant cet événement a été respecté

Le Sénégal a fêté ce mercredi 4 avril le 58e anniversaire de son accession à l’indépendance. A Dakar comme dans toutes les régions du pays, des défilés civils et militaires ont marqué cette cérémonie riche en couleurs. Pour cette année, le thème retenu était: "La Contribution des Forces de défense et de sécurité à la paix et à la stabilité internationale".

La Place de la Nation de Dakar, qui accueille la cérémonie de la fête de l’indépendance du Sénégal, a été investie par les 5801 personnes des deux sexes, dont 1852 civils et 3949 militaires et paramilitaires, qui ont participé à ce défilé.


Après l’arrivée du président Macky Sall et des autorités qui ont  procédé à la remise des décorations à quelques officiers de l’armée et des autres corps paramilitaires, les civils ont ouvert le défilé avec une prestation de haute facture des majorettes de l’institut Notre Dame de Dakar. La fanfare principale de la Police nationale a ensuite pris le relais en accompagnant la parade civile des différentes écoles de Dakar. 

Invités d’honneur ce 58e anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté nationales, les Anciens combattants et victimes de guerre paradé devant les autorités et les citoyens qui s’étaient déplacés pour apprécier le spectacle. Ce défilé civil a été clôturé par la prestation des majorettes du Lycée Fitzgerald Kennedy de Dakar.

Ensuite, les différents corps militaires et paramilitaires ont défilé sur le boulevard du Centenaire de la Commune de Dakar qui a refusé du monde ce mercredi. Et cerise du le gâteau, l’assistance a eu droit à une parade aérienne, menée par des pilotes formés à l’Ecole de l’Armée de l’air, basée dans la région de Thiès.
Le 06/04/2018 Par Malick Maram Ndiaye et Moustapha Cissé

à lire aussi