Fermer

Meilleurs projets de recherche: une Sénégalaise choisie pour représenter l’Afrique

Mise à jour le 08/07/2018 à 15h36 Publié le 08/07/2018 à 15h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Une Sénégalaise choisie pour ses recherches

Une Sénégalaise choisie pour ses recherches

© Copyright : dr

#Sénégal : L’étudiante Maela Yobo, de l’Ecole américaine de Dakar, a mis à jour un projet innovant de gestion des déchets. Elle a été choisie parmi 25 candidats africains pour représenter le continent au «Failling Wall Lab» qui se tiendra en novembre 2018 à Berlin, en Allemagne.

Les jeunes Sénégalais commencent à trouver leur voie dans la recherche et l’innovation. Maela Yobo, une étudiante sénégalaise de l’Ecole américaine de Dakar vient d’être choisie par la Fondation Friedrich Naumann, pour représenter l’Afrique au «Failling Wall Lab»  qui aura lieu le 8 novembre prochain à Berlin, en Allemagne. Son projet, qui porte sur la gestion des déchets, a été choisi parmi 25 autres présentés par des jeunes du continent.

Le «Failling Walls Lab» met en compétition les innovations de jeunes étudiants africains pour le développement du continent. Vingt-cinq candidats issus de différents pays du continent avaient été retenus pour se présenter à la finale qui s’est déroulé au Centre africain d’études en gestion (CESAG).


LIRE AUSSI: Les 10 finalistes 2016 de l’African innovation foundation (AIF)


En trois minutes, Maela Yobo a présenté son invention qui porte sur un robot capable de trier des déchets. De l’avis de la représentante de la Fondation Friedrich-Naumann au Sénégal, initiatrice de cette compétition, «ce concours a permis de détecter des travaux de recherche de haute qualité dans une présentation qui ne devait pas dépasser 3 minutes».

Dans ce concours, 5 critères étaient retenus: le facteur innovateur, la pertinence, l’impact, la structure et la performance.

Selon toujours la représentante résidente de la Fondation Friedrich-Naumann, «l’Objectif visé est de sélectionner des jeunes talents en vue de promouvoir l’esprit d’entreprise». A cet effet, la gagnante va faire sa présentation en anglais en face d’un jury d’experts universitaires.


LIRE AUSSI: Metaportail: lancement d'un outil de recherche au profit des étudiants francophones


Invité à présider cette 5e édition du «Failling Walls Lab», l’ambassade de la république d’Allemagne à Dakar, Stephan Röken, a précisé que cette compétition, centrée sur l’innovation, a pour but d’encourager les jeunes des grandes universités et écoles d’Afrique à la création d’entreprise. Parce que cela va leur permettre d’avoir la possibilité de changer les choses, d’oser entreprendre et surtout de porter haut l’innovation.

Et pour encourager les jeunes chercheurs africains, il a cité l’exemple de l’Allemagne. «Les progrès que  nous avons connus dans de nombreux domaines ont été rendus possibles grâce à l’innovation  dans le domaine technologique, dans la recherche et dans la gestion des entreprises», a-t-il soutenu.
Le 08/07/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé