Fermer

Sénégal: une série d'incendies dans les marchés inquiète tout le pays

Mise à jour le 19/08/2018 à 12h32 Publié le 19/08/2018 à 12h32 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Incendie

Incendie

© Copyright : dr

#Sénégal : Des installations électriques clandestines souvent à l'origine de courts-circuits et des constructions anarchiques rendant difficile l’accès des sapeurs-pompiers aux marchés en cas de sinistre... Le maire de Grand Yoff met ses collègues face à leurs responsabilités.


Le maire de Grand Yoff, Madiop Diop, s’est, sans détour, attaqué à ses collègues après les incendies qui se sont déclarés au marché Tilène de Ziguinchor et au marché Thiaroye. Selon lui, ses collègues devraient être plus regardants sur le respect des normes de construction dans les marchés, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas.
 


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: quatre soeurs et un frère meurent dans un tragique incendie



Pour apporter une explication sur l’origine des séries d’incendies qui se sont déclarées dans certains marchés du Sénégal, le maire de Grand Yoff, n’y est pas allé par quatre chemins pour accuser ses collègues. «Les gens ne respectent pas les normes. Je dis que c’est la responsabilité des maires parce que les marchés font partie du patrimoine des communes», a-t-il soutenu. «Au niveau de chaque marché, il y a un bureau en charge de la gestion. Mais malheureusement, ces bureaux autorisent des constructions anarchiques», a-t-il dénoncé.

Madiop Diop donne ainsi l’exemple des marchés de sa commune qui, soutient-t-il, ne sont pas des modèles de gestion. «Il y a des constructions que les bureaux autorisent dans les deux marchés que compte la commune de Grand Yoff, sans au préalable avertir l’autorité locale», informe-t-il. Toutefois, le maire promet de sévir pour arrêter cette anarchie qui commence à être érigée en règle. «En tant que maire, je dois prendre mes responsabilités pour casser ce genre de pratiques parce que la commune doit contrôler le marché en partenariat avec le bureau du marché», a-t-il annoncé. Il a par ailleurs invité ses collègues maires à «prendre leurs responsabilités pour que cesse rapidement ce genre de pratiques» qui sont sources de danger pour les commerçants et pour les riverains des marchés.

A préciser qu'un incendie s’est déclaré au marché Thiaroye, le plus grand de Dakar, dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 août et a causé d’énormes pertes. Appelés au secours, les sapeurs-pompiers ont eu beaucoup de difficulté à accéder aux parties embrasées pour éteindre le feu. Selon aux, «le manque de bouches d’incendie et la configuration du marché sont à l’origine des difficultés pour venir à bout du sinistre».

C’était aussi le cas au marché Tilène de Ziguinchor, le vendredi 10 août dernier où, plus de 350 cantines ont été décimées par le feu et les dégâts estimés à plus d’un milliard de francs Cfa.


Le 19/08/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé