Fermer

OMS: les ministres de la Région Afrique se retrouvent à Dakar

Publié le 21/08/2018 à 08h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
Tedros Adhanom Ghebreyesus, OMS

L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, nouveau directeur de l'OMS.

© Copyright : DR

#Sénégal : La 68e session du comité régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est prévue à partir du 27 août dans la capitale sénégalaise, avec au menu divers sujets, tels le financement de la santé, les maladies non transmissibles, la santé de la femme, l’accès aux médicaments et aux vaccins.

S’exprimant lors d’un point de presse tenu en préparation à cette réunion annuelle des ministres en charge de la santé de 47 Etats membres de la région africaine de l’OMS, le secrétaire général du ministère de la Santé, Alassane Mbengue, a annoncé à cette occasion qu’"un comité national préparatoire a été mis en place".

Il a précisé qu’à "une semaine de l’évènement, il est attendu 47 délégations avec la confirmation de 30 ministres en charge de la Santé pour cette réunion annuelle".

"Les maladies n’ont pas de frontières, les défis sont partagés par tous les pays. Ce sera également l’état de mise en œuvre des maladies non transmissibles, notamment la prévention", a-t-il lancé.


LIRE AUSSI: Ebola: des chercheurs espagnols veulent aboutir à un vaccin universel


Les défis à relever concernent principalement la santé de la femme, l’accès aux médicaments et aux vaccins, la prévention, les soins, le traitement du VIH/SIDA, de l’hépatite virale, de la tuberculose, du paludisme, la lutte contre le choléra, la lutte anti-tabac, les risques environnementaux et du changement climatique sur la santé.

De son côté, Dr Farba Lamine Sall, chef du bureau de l’OMS à Dakar, a souligné que "cette rencontre est la plus importante de cette organisation en Afrique". "Depuis cinq mois, nous nous attelons à la préparation et ce sera une manière de tracer une voie africaine de la santé qui ne peut pas se réaliser sans tenir compte des réalités africaines", a-t-il expliqué. "C’est l’occasion de passer en revue les recommandations de la 67 session qui s’est tenue à Hararé, au Zimbabwé", a-t-il noté, affirmant qu’actuellement, "le maître mot c’est la prévention des maladies non transmissibles".

Entre autres plusieurs personnalités dont le directeur général de l’OMS , Dr Tedros Adhanom Gebreyesus, la directrice générale pour l’Afrique, Dr Mastshidiso Moeti, de hauts fonctionnaires des ministères de la santé, de l’OMS et du système des Nations unies prendront part à cette réunion annuelle.
Le 21/08/2018 Par Le360 Afrique - MAP