Fermer

Sénégal: un hôpital livré depuis un an attend toujours son démarrage

Mise à jour le 07/10/2018 à 08h49 Publié le 07/10/2018 à 08h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Hopital Dalal Diam

Hopital Dalal Diam

© Copyright : DR

#Sénégal : Plus d’un an après la fin des travaux, réalisés avec un budget de 50 milliards de francs Cfa, soit près de 90 millions d'euros, l'hôpital Dalal Jamm n'est toujours pas opérationnel, au grand dam de la population de la banlieue de Dakar.

Le nouvel hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye ressemble à un gros dispensaire. On y voit défiler des patients à longueur de journée, mais aucune hospitalisation n'y est effectuée, ni aucune intervention chirugicale n'y est réalisée. Cet hôpital est pourtant doté d'équipements de pointe, comme les autres structures sanitaires de Dakar.

Aujourd’hui, la patience de la population de la banlieue de Dakar semble avoir atteint ses limites. Soutenues par l’Association Guédiawaye Priorité Santé (GPS), ces personnes demandent l’inauguration officielle de cet hôpital. Un seul mot d’ordre : «la banlieue réclame son hôpital».

"Dalal Jamm, situé dans la commune de Guédiawaye, sera fonctionnel dès début 2017", avait pourtant annoncé le président Macky Sall, le 22 juillet 2016. C’était à l’occasion de sa visite à cette nouvelle unité hospitalière, en marge du Conseil des ministre délocalisé dans le département de Pikine.

Mais plus d’une année après cette date, fixée par le Chef de l’Etat lui-même, la population de Guédiawaye attend toujours l’ouverture de cet hôpital réalisé avec un coût global de 50 milliards de francs Cfa (75,187 millions d’euro). Le personnel soignant ne peut actuellement prendre en charge que des soins externes. Et tout le monde attend l'inauguration qui devait donner le coup d'envoi à réel fonctionnement de cette structure. 


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Santé: après la radiothérapie, l'hémodialyse privée d'appareil à l'hôpital Le Dantec

Pour inciter les autorités sanitaires à résoudre ce problème, l’Association Guédiawaye Priorité Santé composée de gynécologues, de chirurgiens, de pharmaciens, de sages-femmes, d’infirmiers et d’autres professionnels de la santé, est montée au créneau.

Profitant d’une journée de consultations gratuites d'aide aux populations de cette localité, le président de la commission médicale de GPS, Pape Mawade Ndiaye, a déclaré que «le démarrage des activités de Dalal Jamm fait partie des demandes les plus urgentes de la population de cette banlieue, surtout les personnes qui vivent dans le département de Guédiawaye. Après avoir fait des études et des constats, nous nous rendons compte que la majeure partie des patients qui se rendent dans les autres hôpitaux, viennent de Guédiawaye et d’autres localités enclavées où les populations accèdent difficilement aux soins. C'est la raison pour laquelle nous avons organisé cette journée de consultations gratuites, en sensibilisant les populations».

Pape Mawade Ndiaye a précisé que «les acteurs du secteur de la santé, regroupés autour de l’association, consultent sur beaucoup de pathologies comme le cancer du col de l’utérus, le cancer du sein, le diabète et d'autres maladies. Les cas les plus urgents découverts sont transférés vers les autres hôpitaux sans parler de la prise en charge de certains patients de la part de Guédiawaye Priorité Santé, mais la demande est plus pressante que l’offre. C’est ce qui fait que Dalal Jamm qui n’a pas entièrement ouvert ses portes à tous les patients, doit être équipé, doté de personnel médical qualifié et mis urgemment à la disposition des populations. Il n’y a actuellement que des consultations externes au niveau de l’hôpital qui a une vocation sous-régionale».


>>>LIRE AUSSI: Le Sénégal signe une convention avec l’hôpital Cheikh Zaid pour l’évacuation de fonctionnaires au Maroc

Il faut dire que le problème que vient de poser Pape Mawade Ndiaye est urgent. En effet avec ses 1 101 857 habitants, selon les chiffres du recensement général de la population et de l’habitat du Sénégal, publiés en mars 2014, le département de Pikine qui englobe aussi Guédiawaye, est le département le plus peuplé du Sénégal.
Le 07/10/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi