Fermer

Vidéo. Sénégal: Découverte macabre sous un pont à Dakar

Mise à jour le 18/01/2019 à 12h41 Publié le 18/01/2019 à 12h38 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Sénégal: Découverte macabre sous un pont à Dakar
© Copyright : DR

#Sénégal : Deux corps en état de décomposition avancée ont été retrouvés dans un tunnel, sous le pont de l’Emergence, dans la capitale sénégalaise. La police enquête en ce moment afin de déterminer l'identité de ces deux personnes qui ont perdu la vie dans des conditions non encore élucidées.

Les sapeurs-pompiers ont retrouvé deux corps sans vie, en décomposition, dans un canal d'évacuation d'eau sous le pont de l’Emergence, non loin du Stade Léopold Sédar Senghor, à Dakar. Cette macabre découverte a eu lieu ce jeudi 17 janvier 2019, vers 10 heures.

C'est un appel téléphonique d’une personne, indiquant le lieu dans lequel il avait découvert ces deux corps sans vie, qui a permis aux pompiers de se rendre sur les lieux, révèle le sous-préfet des Parcelles Assainies, Babacar Ibra Mar.



"La personne qui a fait cette découverte est un des amis des disparus qui, après être resté un certain temps sans les voir, a décidé d’aller fouiner dans le canal".


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: Psychose après des enlèvements et meurtres en série d'enfants

Cette personne avait eu, auparavant, une information selon laquelle "un incident" avait eu lieu, il y a de cela quelques semaines, à cet endroit précis.

Cette personne est entrée dans ce canal, selon le préfet, pour y découvrir les corps sans vie, 50 mètres plus loin. Cette personne, dont l'identité n'a pas encore été révélée, alors que l'ensuête suit toujpours son cours, a alors alerté les sapeurs-pompiers qui se sont rendus sur place, de même que les services de la police scientifique. 

Mort par asphyxie?

Le sous-préfet des Parcelles Assainies précise que l'enquête cherche à présent à déterminer les circonstance dans lesquelles ces deux personne ont trouvé la mort.



Précisons que ce canal, situé sous le Pont de l’Emergence, était devenu, depuis l'achèvement de ses travaux, un lieu mal famé, refuge de plusieurs malfaiteurs. Le lieu, devenu une cachette pour ceux-ci, qui y dissimulaient leur butin, pouvait aussi faire office de "dortoir" à la tombée de la nuit.


>>>LIRE AUSSI: Meurtres à la chaîne: "le Sénégal sous l’emprise des djinns"

Ainsi, le 14 novembre 2018, une femme y avait été agressée par des individus qui l'avaient poignardée pour lui arracher son sac à main. Dans sa tentative d’échapper à ses bourreaux, elle était tombée du haut du pont et s'était retrouvée avec les jambes fracturées. Elle avait été par la suite secourue par les sapeurs-pompiers qui l'avaient conduite à l’hôpital, dans un état critique.

Tout porte à croire que les deux corps découverts sous ce pont seraient ceux des agresseurs de cette femme, morts par asphyxie. Mais seule les conclusions de l’enquête de la police permettront d'élucider cette sombre affaire. 



Le 18/01/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé