Fermer

Sénégal-Maroc. Concours de psalmodie du Coran: les deux représentants sénégalais connus

Mise à jour le 24/04/2019 à 16h38 Publié le 24/04/2019 à 16h36 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Concours de récital de coran

Concours de récital de coran

© Copyright : dr

#Sénégal : Moustapha Niang et Mame Diarra Ngom vont participer au concours de psalmodie du Coran, qui sera organisé au Maroc par la fondation Mohammed VI des oulémas d'Afrique. Ces deux jeunes, issus des deux villes saintes de Médina Baye et de Touba, se sont distingués lors de la sélection organisée à Dakar.

Ils étaient plusieurs élèves issus de diverses écoles coraniques des villes saintes de Touba, Tivaouane, Médina Baye, Ndiassane et de la famille d’El Hadj Omar Tall à être présélectionnés.

Chacun de ces cinq foyers religieux avait envoyé 5 candidats qui devaient s’affronter dans le pré-concours organisé, le samedi 20 avril dernier par la section sénégalaise de la Fondation Mohammed VI des Oulémas.

A l’issue d’une compétition âprement disputée, durant 9 heures, Moustapha Niang, Mahi Touré et Mouhamadoul Amine Ndiaye, tous sortis d’une école coranique de Médina Baye, ont respectivement pris la première, la deuxième et la troisième place. Quand  Mame Diarra Guèye, une des candidates de la ville de Touba, elle est arrivée quatrième à ce concours.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: concours de récitation du coran à la fondation Mohammed VI des oulémas d'Afrique

Ce sont ainsi Moustapha Niang, premier dans la catégorie "garçons", et Mame Diarra Ngom, mieux placée dans la catégorie "filles", qui vont représenter le Sénégal au concours final de psalmodie du Coran, qui aura lieu durant le mois de ramadan, à Rabat, capitale du Maroc.

Ces deux jeunes élèves vont donc, d’ici quelques jours, tenter de dignement représenter le Sénégal. Il ont, du reste, déjà fait leurs preuves tant au Sénégal qu'hors des frontières de leur pays natal.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: le Maroc organise un grand concours de récitation du Coran

Rappelons que Moustapha Niang avait remporté l’édition 2016 du prix Cheikh Ibrahim Niass pour la mémorisation du Coran, lequel sera organisé pour la 7e fois lors du prochain ramadan.

Il avait aussi remporté la 4ème place du Concours international pour la mémorisation du Coran organisé en 2019 au Caire, en Egypte.

Quant à Mame Diarra Ngom de Touba, elle avait marqué les esprits en 2017, en remportant la troisième place du Grand  Prix de récital du Saint coran en Malaisie.

Le 24/04/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé