Fermer

Vidéo. Sénégal. Grand Magal: le pays entier se tourne vers Touba

Mise à jour le 17/10/2019 à 12h36 Publié le 17/10/2019 à 10h51 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Magal Touba
© Copyright : DR

#Sénégal : C’est ce jeudi, déclaré férié comme chaque année, que la communauté mouride célèbre l’anniversaire du départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur de la confrérie. Pas moins de 3 millions de pèlerins devraient converger vers la ville sainte.

Comme tous les 18 du mois musulman de safar, correspondant cette année au 17 octobre, c’est ce jeudi que sera célébré le grand magal de Touba, la plus grande fête de la communauté mouride. Cette date anniversaire marquant le départ en exil de Khadimou Rassoul, le fondateur du mouridisme, est déclarée fériée par une loi votée au Parlement depuis 2012.



Tout le pays est en effervescence pour cet événement o* tout est démesure et où la ferveur religieuse des talibés se la dispute avec l’engouement des politiques allant chercher à Touba la bénédiction du khalife général de la plus puissante communauté religieuse du pays.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: le Grand Magal de Touba a généré cette année 250 milliards de francs Cfa


Comme chaque année, le chef de l’Etat sénégalais s’est rendu à Touba, exactement une semaine jour pour jour avant le 18 safar. Aussi, était-il dans la ville sainte dès le jeudi 10 octobre où il a rencontré Serigne Mountakha Bachir Mbacké, l’actuel Khalife.

Les leaders de l’opposition politique étaient également à Touba, notamment Idrissa Seck, arrivé second à la dernière présidentielle, et Ousmane Sonko, son suivant immédiat. A chaque fois, leurs équipes de communication en assurent la couverture médiatique, afin de prouver l’importance que l’on accorde à la communauté mouride. Certains vont jusqu’à afficher leur allégeance au khalife des mourides.

Le Magal est aussi l’occasion pour montrer sa générosité, comme l’a recommandé le fondateur, le Cheikh Ahmadou Bamba.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: des millions de mourides ont célébré le "Grand Magal" de Touba

Cette année, des milliers de bœufs, de petits ruminants et un nombre incalculable de têtes de volaille seront sacrifiés. Par exemple, les héritiers de Serigne Bethio Thioune, affilié à la confrérie, ont décidé d’immoler pas moins de 2000 têtes, dont 800 par l’une seule de ses veuves.

Enfin, le Magal c’est aussi l'occasion d’énormes défis concernant le transport de trois millions de pèlerins convergeant vers la ville sainte, l’approvisionnement en eau, la couverture sanitaire et la sécurité.
Le 17/10/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé