Fermer

Sénégal. Coronavirus: vers la généralisation du port du masque

Mise à jour le 07/04/2020 à 16h24 Publié le 07/04/2020 à 16h20 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Masques

Masques

© Copyright : DR

#Sénégal : Le Sénégal n’enregistre plus de cas importé de Covid-19 depuis trois jours. Une conséquence de la fermeture des frontières. Seulement, la contagion communautaire inquiète et le ministère de la Santé recommande vivement le port de masque.


Sur 237 cas, le Sénégal compte actuellement 105 personnes guéries, pour deux décès et une évacuation. Des chiffres que beaucoup de Sénégalais commentent comme un véritable miracle, ce qui les pousse au relâchement dans la prévention. Les autorités sanitaires ne sont pas de cet avis et affirment qu'il faut plus que jamais freiner la contagion en multipliant les gestes barrières. 


Le ministère de la Santé demande ainsi, officiellement, aux Sénégalais de porter des masques. «La tendance, c’est d’aller vers la généralisation du port du masque, pour que toute personne infectée ne puisse pas transmettre la maladie. Au ministère, on encourage le port du masque, pour que la contagion ne puisse pas se faire à d’autres», déclare le Dr Alyose Diouf, invité de la Rfm, une radio privée locale.


>>>LIRE AUSSI: Coronavirus. Sénégal: forte hausse des guérisons grâce à l'hydroxychloroquine

Le directeur de cabinet du ministre de la Santé invite, par ailleurs, les populations à rester chez elles, à n’en sortir qu’en cas de nécessité absolue et de porter un masque en ces occasions. «Nous préférons un faible taux de contamination à un bon taux de guérison», a-t-il dit.

Un appel qui tombe bien, puisqu'au pays de la Teranga, depuis plusieurs jours, la tendance est au port du masque. Les citoyens se débrouillent comme ils peuvent pour se protéger du Covid-19. Qu’ils soient aux normes médicales ou pas, l’essentiel est de se protéger comme le recommande désormais l'Organisation mondiale de la Santé.

Beaucoup prennent des initiatives privées ou publiques pour doter les citoyens de masques. 

Par exemple, le maire de Ouakam (une commune de Dakar), Samba Bathily Diallo, a mobilisé les tailleurs de sa commune pour une confection en masse de masques artisanaux qu’il va payer et distribuer aux habitants. Cette commune de Dakar est la plus touchée par le Covid-19 avec déjà 30 cas confirmés.




Le 07/04/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé