Fermer

Sénégal. Coronavirus: les clients menacent de bloquer le système bancaire

Mise à jour le 21/04/2020 à 19h13 Publié le 21/04/2020 à 19h09 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Famara Ibrahima Cissé

Famara Ibrahima Cissé

© Copyright : DR

#Sénégal : Pour avoir refusé de reporter les échéances de trois mois, les banques du Sénégal devront faire face au refus des clients de payer leurs crédits.

Avec la pandémie du covid-19, plusieurs clients de banques ont du mal à honorer leurs engagements au niveau des institutions financières. Raison pour laquelle, l’Association des clients et sociétaires des institutions financières (ACSIF) avait sollicité le report des créances pour une durée de trois mois.

Un appel entendu par le président Macky Sall qui avait demandé en Conseil des ministres au département des Finances de discuter avec la banque centrale et les banques commerciales le report des échéances de tous les agents économiques. Une initiative saluée par l’ACSIF. Seulement, la décision de la banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) est tout autre.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Coronavirus: après l’exception sénégalaise, la piqûre de rappel

Dans un communiqué, la BCEAO est allée dans un autre sens, en n'accordant cette faveur qu’aux employés des entreprises impactées par le Covid-19. Encore faut-il aussi que les responsables des ressources humaines fassent une note pour indiquer lesquels de leurs agents sont touchés. Un fait que dénonce le président de l’ACSIF, Famara Ibrahima Cissé qui, dans sa communication de consumériste expérimenté, accuse ces banques de se pas suivre l'orientation du président de la République.

Selon lui, un lobbying est en train de se faire pour avantager les banques, et dans ce lobbying il accuse le ministre sénégalais de l’Economie qui n’avait pas selon lui à s’exprimer sur ce sujet en parlant "d’entreprises impactées". Selon lui, le Covid-19 n’a épargné aucune entreprise et le report des échéances devrait concerner tous les clients de banques.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Coronavirus: Macky Sall interdit les licenciements et demande un moratoire sur les crédits

Famara Ibrahima Cissé invite les usagers à arrêter toute transaction avec les banques jusqu'à nouvel ordre, y compris à ne pas payer les échéances de crédit. Selon lui, dans ce contexte de pandémie, c’est l’humain qui est placé au-dessus de l’économie. Il estime que par cet acte, les banques seront obligées de reculer.
Le 21/04/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé