Fermer

Sénégal. Réouverture des salles de spectacles après six mois de fermeture

Mise à jour le 21/09/2020 à 17h51 Publié le 21/09/2020 à 15h39 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Boite de nuit dakaroise

Boîte de nuit dakaroise.

© Copyright : Dr

#Sénégal : Le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, autorise l’ouverture des espaces culturels pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes. Une décision prise suite aux nombreuses complaintes des acteurs culturels qui ont broyé du noir 6 mois durant.

Bonne nouvelle pour les artistes et acteurs culturels. L’information est rendue publique par la Coalition des acteurs de la musique du Sénégal (CAM) qui a été reçue le 17 septembre 2020.

Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye qui avait ordonné la fermeture de tous les espaces publics pour freiner la propagation du Covid-19 en mars dernier s’est aussi engagé à consulter, cette semaine, son collègue de la Santé pour voir si toutes les grandes salles et l'ensemble des espaces culturels peuvent reprendre leurs activités, dans la foulée.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Covid-19: la pandémie semble s'essouffler

Les artistes plus qu’impactés par la pandémie de Covid-19 ne cessaient de se lamenter depuis plusieurs mois. L’aide qui leur a été allouée pour tenir face à la crise a été jugée insuffisante par la plupart d’entre eux.

Il faut dire qu’au Sénégal depuis plusieurs semaines, la tendance est nettement à la baisse, les cas de contaminations et de décès diminuent considérablement au moment ou le nombre de guérisons monte en flèche. Ce qui fait que plusieurs restrictions ont été levées, pour permettre un redémarrage effectif de l’activité économique.


>>>LIRE AUSSI: Covid-19: en Gambie, une centaine de soldats sénégalais de la force ouest-africaine testés positifs


C’est en ce sens que les places debout qui étaient interdites dans les transports en commun ont de nouveau été autorisées. Aujourd’hui, avec la réouverture des salles de spectacles, l’autre demande des populations est l’autorisation des baignades sur les plages qui ferait l’affaire des derniers vacanciers en cette période de forte chaleur, avant l'ouverture des classes mi-octobre.

Le 21/09/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé