Fermer

France: de faux tests négatifs de Covid-19 vendus à des voyageurs à destination du Sénégal

Mise à jour le 09/11/2020 à 14h56 Publié le 09/11/2020 à 14h44 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
attestation de test covid-19

Ici, le résultat négatif d'un test de Covid-19.

© Copyright : DR

#Sénégal : Plusieurs voyageurs à destination du Sénégal auraient embarqué avec un faux certificat de test covid-19. Ils auraient bénéficié des services d'un réseau de faussaires qui vient d'être démantelé en France et qui opérait à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

Y aurait-il des cas importés de Covid-19 qui circulent librement au Sénégal ? C'est la crainte des autorités sanitaires du pays depuis l'annonce du démantèlement d'un réseau de trafiquants de faux certificats de tests Covid-19 vendus à des voyageurs à destination du Sénégal. Plusieurs médias français ont relayé l'information dont France Info.


>>>LIRE AUSSI: Covid-19: le Sénégal durcit à nouveau les règles d'entrée

L'information a commencé à inquiéter les autorités sénégalaises quand elles ont appris que Sept personnes ont été interpellées dans le cadre du démantèlement d'un trafic de faux certificats de tests négatifs au Covid-19. Les faussaires tenaient leur dangereux commerce à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, à destination des aéroports africains dont l'AIBD.

Une supercherie qui avait l'avantage pour les voyageurs d'éviter la rigueur et surtout l'attente des tests traditionnels.  Pour cela, il leur fallait débourser entre 150 et 300 euros. une inconscience qui réduit à néant tout le travail des autorités sanitaires qui sont sur le point de vaincre la maladie. 


>>>LIRE AUSSI: Sadio Mané testé positif au coronavirus et isolé


Les faussaires présumés, six hommes et une femme âgés de 29 à 52 ans, sont poursuivis pour des chefs d'accusation de faux, usage de faux et complicité d'escroquerie. Leur procès se tiendra en mars 2021. La question qiu se pose est de savoir depuis quand dure cette supercherie. Seule l'enquête pourra le déterminer, mais elle a déjà permis la découverte, dans les téléphones portables des personnes interpellées, des preuves de plus de 200 faux certificats négatifs, faits sur place et permettant d'embarquer sur des vols internationaux.
Le 09/11/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé