Fermer

Sénégal. Drames de l’émigration clandestine: des citoyens décrètent une journée de deuil national

Mise à jour le 12/11/2020 à 14h30 Publié le 12/11/2020 à 14h19 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
émigration clandestine

émigration clandestine

© Copyright : Dr

#Sénégal : Selon diverses sources, plus de 480 jeunes Sénégalais ont récemment perdu la vie en tentant de rallier Las Palmas sur des embarcations de fortune. Leurs compatriotes appellent à se mobiliser pour une journée de deuil national vendredi 13 novembre.

Face aux multiples décès liés à l’émigration clandestine, les autorités sénégalaises font profil bas. A part un petit tweet de Macky Sall déplorant "un drame qui a causé la perte de plus d’une dizaine de jeunes", le gouvernement évite soigneusement la question. Un silence qui commence à exaspérer les Sénégalais, notamment sur les réseaux sociaux.

Il y a désormais une vague de mobilisation et beaucoup appellent à considérer la journée du vendredi 13 novembre comme journée de deuil national. Ainsi sur la timeline Sénégal, le hashtag #DeuilnationalSN est l’un des plus utilisés sur Twitter et sur Facebook.



Concrètement, les internautes, à l'invitation de Pape Demba Dione, l'un des initiateurs du mouvement, conviennent d’observer une dizaine de minutes de silence virtuel. De 20h à 20h10, ils ne posteront qu’un seul message rendant hommage aux nombreuses personnes disparues dans l’océan Atlantique depuis le début de l’année.



Il est difficile de savoir combien de personnes sont mortes depuis le mois janvier en essayant de rejoindre les îles Canaries, au large de la ville marocaine de Laâyoune. Cependant, plusieurs récents naufrages et accidents mortels ont ému l’opinion publique sénégalaise. Dans la dernière semaine d’octobre, une embarcation a pris feu en mer, et l’Organisation internationale des migrations (OIM) a fait état de quelque 140 personnes ayant péri dans ce terrible accident.
Le 12/11/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé