Fermer

Sénégal. Affaire Sweet Beauté: les salons de massages n’ont pas la cote

Mise à jour le 08/03/2021 à 17h56 Publié le 08/03/2021 à 17h54 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Affaire Sweet Beauté: les salon de massage n'ont plus la cote
© Copyright : Le360/Moustapha Cissé

#Sénégal : Alors que le Sénégal vit sa plus sévère crise des dix dernières années, beaucoup ont à l'esprit que tout est parti d'un banal institut de beauté, Sweet Beauté, où allait se faire masser l'opposant, Ousmane Sonko.


Depuis l’affaire Sweet Beauté, les salons de massage n’ont plus la cote. Plusieurs sénégalais estiment en effet qu'à cause de brebis galeuses, tout le secteur du bien-être est indexé, y compris les nombreux instituts connus pour leur sérieux.

Les propriétaires, qui investissent dans ces salons, prennent le soin de recruter un personnel professionnel, maîtrisant les techniques du massage et de remise en forme d'une clientèle, masculine comme féminine, triée sur le volet.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: la garde à vue de l'opposant Ousmane Sonko levée, vers l'apaisement du climat politique

Dans les rues de Dakar, les avis sont partagés, surtout depuis l'éclatement de cette affaire qui défraie la chronique au Sénégal. Certains pensent que, par les temps qui courent, y aller n’est pas prudent et pourrait ternir la réputation d'honnêtes pères de famille, alors que pour d’autres, il n'y a pas de raison d'y renoncer sous ce prétexte.

 

Le 08/03/2021 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé