Fermer
#Société

Sénégal: grogne des motos-taxis après leur interdiction à Dakar

Publié le 17/01/2022 à 16h46 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : Au Sénégal, depuis le début du mois de janvier 2022, le transport en moto-taxi est interdit à Dakar. Une décision qui prend au dépourvu les centaines de conducteurs de ce moyen de déplacement. Après plusieurs dénonciations et des manifestions, si plusieurs ont abandonné, d'autres résistent.


Plus de motos-taxis dans la capitale sénégalaise, selon l'arrêté du gouverneur de Dakar. Sauf que certains font encore de la résistance et tiennent à préserver leur investissement et leur moyen de subsistance. Mais il sont confrontés à la surveillance de la police de la circulation. 

Ces taxis en moto qui, moyennant plusieurs centaines d'euros, ont investi le milieu du transport à deux roues, se comptent par milliers. Des jeunes qui pour la plupart n’avaient aucune perspective d’avenir et qui avaient réussi à trouver un emploi digne, grâce à leur engin de transport. 

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Sénégal: l'incontournable, mais si dangereux moto-taxi "Jakarta"

Malgré leur résistance, les conducteurs de motos-taxis reconnaissent le manque d’organisateur de leur secteur. Beaucoup d'usagers se sont également plaints d'agressions, ce qui a d'ailleurs été rappelé par le gouverneur de Dakar dans son décret. Il y a également le problème des nombreux accidents que posent ces véhicules à deux roues, qui, pour maximiser leurs revenus, ne respectent ni la limitation de vitesse ni les autres points du code de la route. 

Pour le moment, l'interdiction de ce moyen de transport ne concerne que la capitale, Dakar, car les motos-taxis sont encore monnaie courante dans les autres régions du pays, où ils font l’affaire des populations grâce à ses prix jugés abordables par tous. 
Le 17/01/2022 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé