Fermer

Sénégal: le président Macky dans une polémique avec "les Lions de 2002"

Mise à jour le 26/11/2017 à 13h15 Publié le 26/11/2017 à 12h59 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sports
Le Président Macky Sall

Le Président Macky Sall

© Copyright : dr

#Sénégal : L’ancien défenseur des lions du Sénégal de 2002 et actuel consultant de Canal+ Habib Beye, revenant sur la sortie du président Sall qui parlait de leur écart de comportement, a dénoncé une sortie maladroite et malheureuse du président contre l’équipe qui a valu le plus de satisfaction au Sénégal.


Recevant les lions, il y a deux semaines à la veille du match contre l'Afrique du Sud qui alliait leur donner la qualification en coupe du Monde, Macky avait voulu adoubé les Lions. Mais, il a usé de propos très gauches, de l'avis de beaucoup de sénégalais. "Nous ne voulons pas que ce s'est passé en 2002, à Séoul, se répète avec votre génération", a dit le chef de l'Etat sénégalais. Il a ajouté que venu le soir, chaque joueur s'amusait à sa manière, "les joueurs passaient par-ci et, des filles venaient par derrière". Depuis que la vidéo est diffusée la polémique enfle. Les politiciens ont d'abord répondu avant que les footballeurs de cette génération dorée du football sénégalais ne prennent le relais. 

«C’est une grossière erreur de communication de tirer sur la génération 2002», a rétorqué Habib Bèye à Macky Sall. Visiblement, le propos tenus par le Chef de l’Etat sénégalais sur le comportement des «Lions» qui avaient amené le Sénégal en Finale de la Coupe d’Afrique des nations au Mali en 2002, n’ont pas été très bien appréciés. L’ancien latéral droit de l’équipe national de football du Sénégal, et actuel Consultant à Canal+, Habib Bèye, est monté au créneau pour une réponse au président Macky Sall.


LIRE AUSSI : Vidéo. Coupe du Monde: le Sénégal se qualifie sans briller

«Les propos du chef de l’Etat n’engage que lui. Je ne m’y reconnais pas. Tout ce que je sais c’est que la génération 2002 a marqué son époque et l’Histoire du football sénégalais. Nous étions un groupe qui savait s'amuser, mais sur le terrain, nous produisions des résultats. Je pense que c'est une erreur de communication que de tirer sur la génération 2002 », a lancé Habib Bèye qui répondait à une question d’un journaliste sportif.

Il faudrait reconnaître que, quelque soit son comportement en dehors du terrain, la génération 2002, celle d’El hadji Diouf, le double Ballon d’or africain, de Kalilou Fadiga, de Tony Mario Sylva, d’Aliou Cissé, l’actuel sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal,  a écrit les plus belle pages du football sénégalais. Ils ont tout d’abord conduit le Sénégal en finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football au Mali en 2000. Une finale qu’ils ont perdue aux tirs aux buts, contre le Cameroun. Et ensuite, cette génération a amené le Sénégal en quart de finale de la Coupe du Monde en 2002 en Corée et au Japon.

Et à Habib Bèye de continuer, «aujourd’hui, tous les esprits doivent être tournés vers nos jeunes frères pour qu'ils puissent faire mieux que nous à la prochaine Coupe du monde. Et je serai leur premier supporter».

Rappelons qu’en recevant les « Lions du Sénégal », le 13 novembre dernier, après leur qualification à la Coupe du Monde qui se déroulera en 2018 en Russie, le président Macky Sall avait sommé Aliou Cissé, le sélectionneur national de surveiller ses poulains.  Il ne faudrait pas répéter « certains comportements notés dans la tanière lors de la glorieuse épopée de 2002 », avait lancé le Chef de l’Etat sénégalais. Et ces propos ont soulevé une certaine polémique dans les lieux sportifs sénégalais.



Le 26/11/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé