Fermer

Sénégal. Football: sévère désaveu de la Fédération par le Tribunal arbitral du sport

Mise à jour le 19/01/2018 à 10h50 Publié le 19/01/2018 à 10h49 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sports
drame stade demba diop

Le drame du stade Demba Diop de Mbour a fait 8 morts.

#Sénégal : Le Tribunal arbitral du sport ne tient pas l’Union sportive de Ouakam pour seul responsable des tragiques incidents survenus lors de la finale de la Coupe de la Ligue sénégalaise de football le 15 juillet dernier. Le verdict du tribunal annule la suspension du club ouakamois.

La suspension de l’Union sportive de Ouakam (USO) par la Fédération sénégalaise de football après le drame du stade Demba Diop de Mbour, qui avait fait 8 morts et plusieurs blessés, n’est plus en vigueur. En effet, le Tribunal arbitral du sport (TAS) vient de lever cette sanction avec effet immédiat. Le club pourra ainsi participer à toutes les compétitions organisées par le Ligue 1 sénégalaise de football.

Rappelons qu’à l’occasion de la finale 2017 de la Coupe de la Ligue sénégalaise de football, des supporters de l’US Ouakam avaient attaqué ceux du Stade de Mbour dans les gradins le 15 juillet dernier. La bousculade ainsi occasionné la chute d’un pan du mur des tribunes. 8 supporters de l'équipe de Mbour avaient perdu la vie et plusieurs autres avaient été blessés. La Commission de recours de la Fédération sénégalaise de football avait suspendu l’US Ouakam pour 7 ans. A l’issue des 7 années, le club ouakamois devait reprendre la compétition en 5ème division. L’équipe devait également verser une amende de 10 millions de francs CFA. L’US Ouakam avait alors introduit un appel qui avait abouti à la réduction de la suspension de 7 à 5 ans.

Se sentant toujours lésé, le club du village lébou dakarois avait saisi le Tribunal arbitral du sport à Lausanne en Suisse. Pour alléger les sanctions, le TAS s’est basé sur la vétusté du stade Demba Diop et l’attitude du service d’ordre qui avait procédé à des jets de grenades lacrymogènes sur les supporters.

«Le Tribunal arbitral du sport a rendu sa décision dans la procédure d'appel entre l’Union sportive de Ouakam (US Ouakam), d’une part, et la Fédération sénégalaise de football et la Ligue sénégalaise de football professionnel, d’autre part. Le TAS a établi que l’US Ouakam ne pouvait être tenu pour seul responsable des tragiques incidents survenus lors de la finale de la Coupe de la Ligue sénégalaise 2017 et a revu à la baisse les sanctions infligées au club», peut-on lire dans le communiqué du tribunal.

Par conséquent, «l’exclusion de toutes compétitions pendant cinq ans, ainsi que la rétrogradation en Ligue régionale à l’issue de cette exclusion, prononcées à l’encontre de l’US Ouakam, ont ainsi été levées avec effet immédiat», continue le TAS.
Toutefois, le verdict du tribunal n’innocente par totalement l’USO et donne en partie raison à la FSF sur les évènements du 15 juillet 2017.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal: au moins 8 morts dans une bousculade lors de la finale de la Coupe de la Ligue

«L’appel déposé par l’US Ouakam contre la décision de la Commission de recours de la Fédération sénégalaise de football du 19 septembre 2017 est partiellement admis», a-t-il tranché.

Ainsi, précise cette instance, «l’US Ouakam a perdu par forfait la finale de la Coupe de la Ligue du Sénégal en date du 15 juillet et le Stade de Mbour est vainqueur dudit match par forfait». Le club ouakamois devra également s’acquitter d’une amande de 500 000 francs CFA.

L’autre décision rendue par le TAS veut que «les matchs qui opposeront l’US Ouakam au Stade de Mbour, lorsque l’USO recevra ce dernier au cours de la saison 2017-2018, se dérouleront à huis clos».

Précisons également que cette décision ne concerne que le volet disciplinaire et sportif de l'affaire. «Elle n’empêche nullement de possibles procédures pénales auprès des autorités judiciaires du Sénégal», précise-t-il.



Le 19/01/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé