Fermer

Ballon d’or: El Hadji Diouf donne des conseils à Mbappé et se fait lyncher par les internautes

Mise à jour le 25/10/2019 à 10h36 Publié le 25/10/2019 à 10h34 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sports
El hadj Diouf et Mbappe

El hadj Diouf et Mbappe

© Copyright : dr

#Sénégal : El Hadji Ousseynou Diouf qui a fait les beaux jours du RC Lens avant de s’envoler pour le championnat anglais, ne s’aventurera plus de sitôt à donner des conseils de gestions de carrière. Il lui a été rappelé son passé de «Bad Boy» pour avoir osé conseiller à Kylian Mbappé de quitter la France.


L'ancien attaquant sénégalais, deux fois ballon d'or africain, estime que le joueur du PSG peut remporter «au moins cinq fois le Ballon d'or». À condition qu'il quitte la Ligue 1, pour rejoindre un championnat qui a un rang d'«institution» dans le monde du football.

Il fait également allusion au fait que le PSG ne parvient toujours pas avoir un rang de grand club européen pour offrir à ses joueurs suffisamment de visibilité internationale. Car faut-il le rappeler, malgré des centaines de millions d'euros dépensés chaque année, le club français ne parvient toujours pas à atteindre les demi-finales de l'UEFA Champions League. Ce qui en fait un très petit club à l'échelle européenne et éclipse les performances d'un joueur aussi talentueux que Mbappé. 

El Hadj Ousseynou Diouf qui faisait sans doute allusion à la Premier League anglaise, n’a pourtant été que l’ombre du serial buteur de ses années de Lens. A Liverpool il a plus brillé par ses expulsions que par ses prouesses techniques ou exploits individuels.


>>>LIRE AUSSI: VIDÉO. Sénégal: El Hadji Diouf: "toute l'Afrique doit se tenir debout pour Maroc 2026"

Comme a tenu à le lui rappeler Fred Nobré, un lecteur du journal en ligne l’Equipe «Si c'est fantastique El Hadji Diouf qui le dit, du haut de sa brillante carrière extraordinaire qui compte pas moins de 59 buts marqués en presque 20 ans de carrière et 400 matchs».

Une ironie sur la carrière avec un gout inachevé du joueur sénégalais qui comme on le sait a après une brillante participation au mondial asiatique de 2002 accumulé des contre-performances.

Transféré à Liverpool en 2002 avec un contrat en or et le mythique numéro 9 de l’équipe des Reds, Dioufy, comme on le surnomme, a été prêté à Bolton après deux saisons décevantes.

Au terme de sa carrière, El Hadj Diouf n’a, non plus, pas su s’assurer une reconversion comme ses compatriotes Habib Beye et Diomansy Camara qui figurent parmi les consultants de football les plus respectés en France.

En déclarant dans «Le Parisien» que «pour gagner le ballon d’or il  faut quitter la France» en faisant allusion aux désillusions successives du PSG en ligue des Champions, il a attiré sur lui l’attention des supporters de Paris qui comme Yoann Bayard n’ont par tardé à lui porter la réplique.

Ce dernier lui dira «rappelez-nous combien de ballons d’or pour Diouf? C’est bien gentil de donner des conseils mais le gamin a déjà fait bien plus que toi dans toute ta carrière».

El Hadj Ousseynou Diouf, révélation du football africain en 2001 et 2002,  a juste 21 ans, n’a pas su gérer sa carrière comme il le fallait, entre boite de nuit, bagarre et alcool, le lion de la Teranga a laissé aux supporters un goût d'inachevé comme l’a dit l’ancien capitaine des Reds Steven Gerrard dans son livre. «Il me semblait que Diouf n’avait pas de réel intérêt dans le football, et qu'il ne se souciait pas de Liverpool. Par exemple, la façon dont il a craché sur un fan du Celtic dans un match de Coupe UEFA à Parkhead en mars 2003, résume son attitude méprisante et rancunière». Des attaques auxquelles le bad boy avait répliqué en traitant l’ancien capitaine de Liverpool de «raciste».
Le 25/10/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé