Fermer

Quarts de finale de la CAN 2017: Tunisie et Sénégal favoris

Publié le 28/01/2017 à 11h51 Par Le360 Afrique - Afp

#Sports
Aigles de carthage

Les Aigles de Carthage de Tunisie.

© Copyright : DR

#Tunisie : Les quarts de finale de la 31e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2017) démarrent aujourd'hui avec deux matchs: Tunisie-Burkina Faso et Sénégal-Cameroun. Tunisiens et sénégalais partent légèrement favoris.

La Tunisie et le Sénégal abordent les premiers quarts de finale de la CAN-2017 samedi avec les faveurs des pronostics mais devront se méfier respectivement du Burkina Faso et du Cameroun, qui n'auront aucune pression.

Les Tunisiens d'Henryk Kasperczak montent en puissance et ont trouvé la bonne carburation autour de Sliti au milieu et des vibrionnants Khazri et Msakni sur le front offensif, même si leur gardien et capitaine Mathlouthi reste incertain.

Il s'agit pour eux de retrouver le dernier carré d'un CAN pour la première fois depuis leur victoire finale en 2004, et de prendre leur revanche sur leur élimination controversée en quarts de l'édition 2015 face à la Guinée équatoriale hôte (2-1 a.p.).


LIRE AUSSI :
CAN 2017: les tops et les flop avant les quarts de finale


Mais ils seront opposés à un Burkina Faso qui rêve de refaire le coup de 2013, lorsqu'il s'était hissé jusqu'en finale à la surprise générale. Les Etalons de Paulo Duarte ont d'ailleurs conservé la même ossature, avec Koné en défense, Kaboré au milieu et les frères Alain et Bertrand Traoré à l'animation. Ils ont cependant perdu Zongo et Pitroipa en attaque.

Un statut à faire respecter

En soirée, le Sénégal d'Aliou Cissé aura un statut de grand favori à faire respecter, et un dernier carré à rejoindre après cinq échecs consécutifs. Le sélectionneur rêve d'offrir à son pays un tout premier sacre continental, lui qui était le capitaine et l'auteur du dernier tir au but raté lors de la finale perdue en 2002. Déjà face au Cameroun qui plus est.


LIRE AUSSI :
CAN 2017. Côte d’Ivoire–Maroc: les sorciers des Eléphants réclament leur dû pour envoûter les Lions


Si Cissé tente d'alléger la pression autour de son joyau Mané, "encore un peu fragile, un peu tendre pour porter l'équipe nationale comme tout le monde le dit", le milieu offensif de Liverpool (2 buts dans cette CAN-2017) concentrera néanmoins encore tous les espoirs sénégalais.

En face, le Cameroun renouvelé ne semble pas aussi rugissant que traditionnellement, et s'avance sans la moindre pression. "Quatorze joueurs dans la sélection n'ont jamais joué la CAN", a relevé son sélectionneur belge, Hugo Broos, à la tête de Lions indomptables jeunes et privés de plusieurs cadres qui ont privilégié leur carrière en club. Il peut cependant s'appuyer sur son gardien Ondoa, révélation de ce tournoi.

Le 28/01/2017 Par Le360 Afrique - Afp