Fermer

La Tunisie ambitionne d'accueillir 20.000 étudiants subsahariens à l’horizon 2020

Mise à jour le 22/08/2017 à 14h17 Publié le 22/08/2017 à 14h09 Par Karim Zeidane

#Culture
Etudiants africains en Tunisie
© Copyright : DR

#Tunisie : Après une chute du nombre d’étudiants d’Afrique subsaharienne dans les établissements de formation tunisiens, de nouvelles ambitions sont affichées. Le Tunisian African Empowerment Forum organisé les 22 et 23 août étudiera les conditions à mettre en place pour améliorer la destination.

C’est le Premier ministre Youssef Chahed qui a ouvert ce matin à Tunis la première édition du forum «Tunisian African Empowerment Forum», organisé les 22 et 23 août par le Tunisia-Africa Business Council (TABC) en présence de nombreuses personnalités du monde de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, de nombreux ministres de pays d’Afrique subsaharienne et de la très active Association des étudiants et stagiaires africains en Tunisie (AESAT). 

A travers cet important événement marqué par la présence de 16 pays d’Afrique subsaharienne francophones, la Tunisie souhaite redorer son blason en tant que destination de choix dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle.


LIRE AUSSI : Tunisie: à cause du racisme, 6.000 étudiants subsahariens ont quitté le pays


En effet, le nombre d’étudiants d’Afrique subsaharienne en Tunisie a chuté de presque de moitié, passant de 12.000 en 2010, à 7.000 en 2016. En cause, les conditions d’intégration devenues difficiles et la multiplication des agressions raciales. Ce qui a poussé de nombreux étudiants subsahariens à quitter la Tunisie.





Face aux départs de ces étudiants, des séances d’écoute et de coaching animés par des experts et diplomates sont programmées, avec des rassemblements d’étudiants et des responsables d’institutions d’enseignement publiques et privées. Ces séances visent à établir ce qu'il convient de mettre en place pour que la Tunisie redevienne une destination attractive aux yeux des étudiants d’Afrique subsaharienne.


LIRE AUSSI : 16.000 étudiants africains poursuivent leurs études au Maroc


Selon Bassem Loukil, président de Tunisia-Africa Business Council, organisateur du Tunisian African empowerment forum, il s'agit de construire ensemble une nouvelle stratégie à même de porter le nombre d’étudiants subsahariens en Tunisie à 20.000 en 2020.

Pour y arriver, il est question d’améliorer les conditions d’accueil et de séjour des étudiants. Il s'agit notamment d’améliorer l’offre d’hébergement et de transport et de faciliter les démarches pour l'obtention de la carte de séjour , ce qui constitue un casse-tête pour de nombreux étudiants subsahariens.
Le 22/08/2017 Par Karim Zeidane