Fermer

Tunisie: l’Union européenne maintient le gel des avoirs du clan Ben Ali

Mise à jour le 29/01/2017 à 10h56 Publié le 29/01/2017 à 00h27 Par Karim Zeidane

#Economie
Ben Ali

L'ex-président tunisien Ben Ali.

© Copyright : DR

#Tunisie : Pour la 7e fois consécutive, l’Union européenne a maintenu le gel des avoirs du clan Ben Ali. Ce gel concerne l’ancien président et 47 membres de son entourage. Les autorités tunisiennes ont encore une année pour recouvrer les biens jugés comme étant mal acquis.

L’Union européenne vient de prolonger d’une année le gel des avoirs, jugés mal acquis, de 48 personnes du clan Ben Ali, dont ceux de l’ancien président tunisien et de son épouse, Leila Trabelsi. Il s’agit de «personnes faisant l’objet d’une enquête judiciaire de la part des autorités tunisiennes pour acquisition de biens immobiliers et mobiliers, ouverture de comptes bancaires et détention d’avoirs financiers dans plusieurs pays dans le cadre d’opérations de blanchiment d’argent».


LIRE AUSSI :
Tunisie: un avion " presque neuf" de Ben Ali vendu à Turkish Airlines pour une bouchée de pain


Avec cette décision, la Commission européenne prolonge jusqu’au 31 janvier 2018 le gel des biens du clan pour appropriation illicite présumée de fonds publics. Cette décision, la 7e depuis la chute de Ben Ali, a été prise sans débat par le Conseil des ministres de l’UE.

Avec cette décision, l’UE accorde une année supplémentaire au gouvernement tunisien pour qu’il se penche avec plus d’expertise et de professionnalisme sur ce dossier complexe afin de pouvoir recouvrer les biens jugés comme étant mal acquis.

Reste que pour les analystes, la solution à ce problème dépendra beaucoup des institutions européennes qui restent rigoureuses du point de vue réglementaire.


LIRE AUSSI :
Ben Ali condamné par contumace à 10 ans de prison


A noter que la décision de gel des biens du clan Ben Ali est prise chaque année depuis 2011.

D’après l’avocat William Bourdon, fondateur de Sherpa, une association de protection et de défense des populations victimes de crimes économiques, les familles Ben Ali et Trabelsi détiendraient entre 5 et 10 milliards de dollars à l'étranger. Toutefois, malgré le gel des avoirs en Europe, les autorités tunisiennes ont du mal à identifier et à recouvrer ces avoirs.
Le 29/01/2017 Par Karim Zeidane