Fermer

Tunisie: la croissance du PIB sera encore molle cette année

Publié le 05/04/2017 à 10h32 Par Karim Zeidane

#Economie
tourisme
© Copyright : DR

#Tunisie : La Banque centrale de Tunisie table sur une croissance de l’ordre de 2,5%, contre 1% en 2016. Cette croissance ne permet pas une relance de l’économie du pays.

Kiosque le360 Afrique. Après 1,1% en 2015 et 1% en 2016, la croissance du PIB tunisien devrait connaître une évolution modérée en 2017 avec une hausse de 2,5%, selon les prévisions de la Banque centrale de Tunisie.

Selon kapitalis.com, «tout en relevant une légère augmentation du taux de chômage qui est passé de 15,4% en 2015 à 15,5% en 2016, la BCT s’attend, pour cette année 2017, à un affermissement de la croissance (2,3% au vu des prévisions récentes de l’Institut d’émission et 2,5% selon le ministère du Développement économique, de l’investissement et de la coopération internationale)», souligne le site kapitalis.com.

Derrière cette amélioration il y a la bonne campagne agricole, la reprise de la production du phosphate et l’amélioration de l’activité touristique.


LIRE AUSSI : Tunisie: le FMI mécontent de la lenteur des réformes


Selon la Banque centrale de Tunisie, «les derniers indicateurs conjoncturels disponibles, au terme des deux premiers mois de l’année en cours, montrent une consolidation de l’activité industrielle illustrée par la progression des importations de matières premières et demi-produits (10,2% contre 0,7% au cours de la même période de l’année dernière) et des biens d’équipement (17,5% contre 3,6%), ainsi que l’accélération des exportations des industries mécaniques et électriques (7,5% contre 5,7%) et du textile, habillement, cuirs et chaussures (7,1% contre 0,3%)».

Concernant les services, les améliorations ont été observées au niveau du secteur touristique. Un secteur stratégique dont les difficultés rencontrées au cours de ces dernièrs années, sous l'effet du Printemps arabe et des actes terroristes, ont pesé lourdement sur l'économie tunisienne dans sa globalité.
Les entrées de touristes étrangers ont affiché une hausse de 23,6%, contre une baisse de 16,1% une année auparavant. Cette nouvelle dynamique profite également au secteur du transport avec une reprise du trafic de passagers dans les aéroports de 15,1% à fin février 2017, contre un repli de 9% par rapport à la même période de l’année dernière.
Le 05/04/2017 Par Karim Zeidane

à lire aussi