Fermer

Tunisie-Banque Mondiale: un prêt de 630 millions de dollars pour financer deux projets

Publié le 12/07/2018 à 14h37 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
Economie tunisienne
© Copyright : DR

#Tunisie : La Banque Mondiale accordera à la Tunisie un financement de 1620 millions de dinars (630 millions de dollars) pour la réalisation de deux projets soutenant les réformes et l'investissement dans le pays.

Deux conventions ont ainsi été signées, mercredi à Tunis, entre le ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Ladhari et la directrice du Département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque Mondiale, Marie Francoise Marie-Nelly.

Le premier projet d’appui au budget de l’Etat de 2018 est un prêt de 500 millions de dollars en une seule tranche, remboursable sur une période de 28 ans, avec un taux d’intérêt ne dépassant pas 1%, a précisé Ladhari lors de la cérémonie de signature.

Il soutiendra des mesures concrètes pour simplifier les procédures d’importation et d’exportation, ouvrir de nombreux secteurs à l'investissement, faciliter l’accès des petites entreprises au crédit et aux marchés publics, garantir une couverture sociale aux plus pauvres, renforcer le capital humain et bâtir un secteur de l’énergie plus durable et plus vert.


LIRE AUSSI: Tunisie: le FMI et la Banque Mondiale saluent les progrès dans les réformes et ouvrent le robinet


Le ministre a expliqué que le deuxième financement de 130 millions de dollars remboursable sur une période de 28 ans, avec une période de franchise de 6 ans et un taux d’intérêt ne dépassant pas 1%, est un prêt complémentaire dans le cadre du programme de développement urbain et de gouvernance locale financé depuis octobre 2014 par la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement, moyennant un budget de 217 millions d’euros.

Ce prêt a pour objectif de doter les collectivités locales, des capacités nécessaires pour gérer leur propre budget et associer les citoyens aux décisions d’investissement, afin de favoriser le développement économique local.
Le 12/07/2018 Par Le360 Afrique - MAP