Fermer

Tunisie: une année touristique record à l’horizon

Mise à jour le 25/10/2018 à 14h08 Publié le 25/10/2018 à 14h06 Par Moussa Diop

#Economie
Tunisie tourisme
© Copyright : DR

#Tunisie : A la mi-octobre, et par rapport à la même période de l’année dernière, les arrivées de touristes et les recettes touristiques ont progressé de respectivement de 17% et 46,1%. Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette forte hausse, et la Tunisie se dirige vers une année touristique record.

La reprise du secteur du tourisme, une des locomotives de l’économie tunisienne, se confirme, comme en atteste l’évolution des principaux indicateurs du secteur.

En effet, selon les données officielles, les arrivées de touristes se sont établies à 6,72 millions de touristes à la date du 20 octobre 2018 (soit le niveau atteint le 20 décembre 2017), un chiffre en progression de 17% par rapport à la même période de l’année dernière. Ainsi, la Tunisie est aujourd'hui presque certaine d'atteindre l’objectif des 8 millions de touristes qu'elle s'est assigné au titre de l'exercice 2018, surtout si tout se passe bien lors des festivités de fin d'année.

Du côté des émetteurs, l’Algérie reste le premier pourvoyeur de touristes vers  la Tunisie avec 2 millions de touristes, en hausse de 4,1%, devant les Libyens, dont le nombre de visiteurs a progressé de 11,4% à 1,17 million de touristes.

Au niveau du marché européen, ce sont les Français qui arrivent en tête avec 663 221 visiteurs (+38,5%), talonnés par les Russes (591 152 visiteurs), et les Allemands (246 110 visiteurs).


LIRE AUSSI: Tunisie: déjà la barre des 5 millions de touristes franchie


Parallèlement aux arrivées, les nuitées aussi ont fortement progressé de 24,2% pour s’établir à 22,49 millions de nuitées (dont 4,75 millions de nuitées des résidents en baisse de 9,3%), au 20 octobre 2018, comparativement à la même période de l’année dernière. Les établissements d’hébergement touristiques de Djerba-Zarzis et Sousse ont enregistré les nuitées les plus importantes avec respectivement 5,8 millions et 4,26 millions de nuitées.

Enfin, cette forte hausse des arrivées et des nuitées a fortement influé sur les recettes touristiques qui ont augmenté de 46,1%, à la date du 10 octobre courant, pour atteindre 3.2 milliards de dinars tunisiens. Convertie en euros, cette hausse, de 26,8%, se chiffre à 1 milliard et 61 millions d'euros, du fait de la poursuite de la dépréciation de la monnaie tunisienne vis-à-vis de la devise européenne.


LIRE AUSSI: Tunisie: le dinar poursuit sa dégringolade inquiétante


Cette embellie touristique s’explique par la conjonction de plusieurs facteurs. D’abord, il y a le retour de la sécurité et de la stabilité en Tunisie après l’impact du Printemps arabe et des attaques terroristes qu'avait subi le pays en 2015 – dans le musée du Bardot et dans la plage de Sousse.

Ensuite, il y a l’impact de la dépréciation du dinar tunisien par rapport aux devises étrangères, notamment l’euro et le dollar, rendant la destination très attractive. Par rapport à l’euro, le dinar tunisien s’est déprécié de 11,41% depuis le début de l’année en cours, après s’être déprécié de 21,76% en 2017 vis-à-vis à la monnaie européenne.

Enfin, il y a l’impact positif des promotions auprès des pays émetteurs, notamment la Russie, la Chine, et le Royaume-Uni. L'embellie touristique semble donc être reartie sur de bons rails... 
Le 25/10/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi