Fermer

Tunisie: le président limoge le PDG de l’agence de presse gouvernementale

Mise à jour le 11/12/2019 à 14h09 Publié le 11/12/2019 à 13h22 Par Karim Zeidane

#Médias
Rachid Khéchana
© Copyright : DR

#Tunisie : Rachid Khéchana, PDG de l’agence de presse gouvernementale Tunis Afrique Presse (TAP), a été démis de ses fonctions par la présidence suite à des fautes répétitives. Dernière en date, la TAP a publié une fausse information relative à la dégradation des notes de cinq banques tunisiennes par Moody’s.

La diffusion d’une fausse information relative à la dégradation de la notation Moody’s de cinq banques tunisiennes a eu finalement raison du président directeur général de Tunis Afrique Presse (TAP), l’agence de presse gouvernementale.

Selon les médias tunisiens, la fausse information sur le rating de Moody’s, reprise largement par plusieurs organes de presse tunisiennes et étrangères, a été démentie dans la foulée par Badis Shubailat, analyst financial Institutions Group EMEA chez Moody’s, et par l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (APTBEF).


LIRE AUSSI: Tunisie: Karoui libéré, un autre patron de presse en prison


Toutefois, cette fausse information n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Selon les médias tunisiens, la TAP semble multiplier les gaffes depuis un certain temps. La plus grave a été la diffusion d’une fausse nouvelle relative au décès de l’ancien président de la République par intérim, Mohamed Ennaceur.

En plus, Rachid Khéchana, nommé en novembre 2018 pour succéder à Lotfi Arfaoui, était également très loin de faire l’unanimité au sein de certains syndicats.
Le 11/12/2019 Par Karim Zeidane