Fermer

La Tunisie aurait refusé l’asile politique à Saïf Al-Islam Kadhafi

Mise à jour le 12/06/2017 à 19h41 Publié le 12/06/2017 à 17h36 Par Karim Zeidane

#Politique
seif el-islam kadhafi

Seif el-islam Kadhafi.

© Copyright : DR

#Tunisie : Saïf Al-Islam, fils de l’ancien guide libyen Mouammar Kadhafi, est libre depuis samedi 10 juin. Plusieurs pays arabes lui auraient refusé l’asile politique.

Kiosque le360 Afrique. Même libre, Saïf Al-Islam aura du mal à quitter la Libye où sa sécurité est loin d’être garantie. En effet, libéré le samedi 10 juin 2017 par la Brigade Abou Bakr al-Seddiq, un groupe armé qui contrôle la ville libyenne de Zentan, Saïf Al-Islam souhaiterait vivre sous des cieux plus cléments et où sa sécurité serait mieux assurée.

Toutefois, ce vœu risque de ne pas devenir réalité de sitôt. Et pour cause, de nombreux pays ne souhaitent pas de cet hôte encombrant dont la Cour pénale internationale (CPI) pourrait demander l’extradition à tout moment.


LIRE AUSSI : Libye: le fils de Kadhafi Seif al-Islam est libre


Ainsi, selon le site d’information tunisien directinfo.webmenagercenter.com, citant le site Hakaek Online, «Saïf Al-Islam, le fils de l’ancien président libyen Mouammar Kadhafi, aurait récemment demandé l’asile politique en Tunisie». Toutefois, les autorités tunisiennes n’auraient pas donné un avis favorable à cette requête.


LIRE AUSSI : Les Libyens de plus en plus nostalgiques de Kadhafi


Selon toujours la même source, le fils de l’ancien dirigeant libyen aurait adressé des demandes d’asile politique à plusieurs pays arabes dont la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte. Toutefois, «ces derniers auraient refusé de l’accueillir», ajoute cette source.

Rappelons que Saïf Al-Islam a été libéré après 5 ans de captivité, en application d’une loi d’amnistie promulguée par le Parlement établi dans l’est du pays.
Le 12/06/2017 Par Karim Zeidane