Fermer

Tunisie. Ouverture des frontières: la France, la Belgique et le Maroc reclassés sur les listes des pays à risque

Mise à jour le 21/08/2020 à 11h55 Publié le 21/08/2020 à 11h21 Par Moussa Diop

#Politique
Aéroport de Tunis Carthage

Aéroport de Tunis Carthage.

© Copyright : DR

#Tunisie : La Tunisie a publié la mise à jour de sa classification des pays, selon leur niveau de risque d’infection au coronavirus, marquée par les reclassifications de la France, de la Belgique et du Maroc. La nouvelle liste intervient dans un contexte de recrudescence des cas de Covid-19 dans le pays.

La Tunisie connaît depuis l’ouverture de ses frontières, le 27 juin dernier, une forte recrudescence des cas de coronavirus. Le nombre de cas enregistrés depuis cette date a dépassé le nombre total de cas enregistrés auparavant.

A la date du 18 août, le pays compait 2.427 cas de Covid-19, soit le double de nombre de cas enregistrés avant l'ouverture des frontières du pays. 

Une situation qui a poussé certains experts à demander aux autorités de refermer les frontières du pays. Toutefois, face aux conséquences économiques d’une telle décision, les autorités ont préféré maintenir les frontières ouvertes, tout en durcissant les conditions d’accès au territoire tunisien.


LIRE AUSSI: La Tunisie et le Rwanda sont désormais les seuls pays africains exemptés de restrictions de voyage dans l'UE


A ce titre, la mise à jour de la classification des pays selon leur niveau de risque d’infection au coronavirus a été marquée par de nombreuses reclassifications de pays dans le sillage de la recrudescence des contagions dans de nombreux pays, dont la France, la Belgique, l’Espagne, le Maroc, etc.

Les pays des ressortissants classés dans la liste verte, considérés à faible taux de contamination, ne sont pas tenus à des mesures sanitaires particulières à leur arrivée en Tunisie, hormis le respect des règles sanitaires: port du masque, distanciation physique, etc.

Toutefois, tout en maintenant les listes «verte» et «orange», les autorités tunisiennes ont décidé qu’à partir du 26 août qu’aucun passager n’entrera en Tunisie sans présenter un test PCR négatif, réalisé 72 heures avant la date de départ. Une décision qui intervient suite à l’enregistrement de plusieurs cas de contaminations causées par des personnes en provenance de pays qui figurent sur la liste «verte». 


LIRE AUSSI: La Tunisie et le Rwanda sont désormais les seuls pays africains exemptés de restrictions de voyage dans l'UE


Sur cette liste «verte», la France et la Belgique qui connaissent des hausses de contagions au Covid-19 ont été reclassés dans la liste «orange». 

Covid-19

Quant au Maroc qui figurait sur la liste «orange», il ne s’y trouve plus. En conséquence, le Royaume intègre les pays de la liste «rouge», une conséquence de la flambée des nouveaux cas de Covid-19 enregistrés au cours de ces derniers jours.

Pour les pays classés sur la liste rouge, seuls les Tunisiens résidant dans ces pays pourront être rapatriés et devront, pour cela, accepter d’être soumis à l’isolement sanitaire obligatoire, dès leur arrivée en Tunisie.

Covid-19


Pour les pays qui ont été reclassés dans les zones orange et rouge (tous les pays ne figurant pas sur les listes verte et orange), les recommandations des voyageurs relatives à leur nouvelle classification entrent en vigueur à partir du 26 août 2020.

A partir de cette date, la recommandation relative à l’obligation du test PCR pour tous les voyageurs, quelle que soit leur provenance, entrera en vigueur. 
Le 21/08/2020 Par Moussa Diop