Fermer

Tunisie: une campagne pour éradiquer l’hépatite C

Publié le 07/05/2016 à 16h58 Par Karim Zeidane

#Société
hépatite
© Copyright : dr

#Tunisie : La Tunisie souhaite éradiquer l’hépatite C d’ici 8 ans. Selon les estimations, quelque 100.000 Tunisiens sont atteints de cette maladie.

Afin d’éradiquer l’hépatite C, le gouvernement tunisien vient d’annoncer le lancement d’une campagne nationale. Etalée sur les 8 prochaines années, cette campagne porte sur deux axes.

Dans une première étape, elle portera sur le traitement des personnes atteintes avec des médicaments de 4e génération qui permettent une rémission quasi-totale de cette maladie.

A ce titre, il faut souligner que les médicaments en question sont efficaces après 3 mois de traitement. Commercialisés en 2014 à un coût prohibitif de 90.000 dinars tunisiens (1 euro = environ 2,2872 dinar tunisien), le coût a été réduit à seulement 2400 dinars pour chaque malade.

Le second axe de cette campagne porte sur le dépistage du virus chez les populations les plus exposées : zones où la prévalence de la maladie est forte, agents de santé, toxicomanes, personnes atteintes d’insuffisance rénale, etc.

A noter que, selon les données avancées par le ministre de la Santé et des Affaires sociales tunisien, les résultats d’une enquête menée en 2015 sur un échantillon de 20.000 personnes ont fait ressortir un taux de prévalence de la maladie à hauteur de 0,87%. En extrapolant les résultats de cette enquête, on se retrouve avec environ 100.000 personnes atteintes.
Il faut noter qu’en l'absence de traitement, l’hépatite C peut évoluer vers un cancer du foie.

Au niveau mondial, plus de 175 millions de personnes seraient infectées, soit 3% de la population mondiale. Et chaque année, plus de 350.000 personnes décèdent des suites de cette maladie.

Le 07/05/2016 Par Karim Zeidane