Fermer

Tunisie: voilà pourquoi les imams demandent l’annulation du Haj 2018

Mise à jour le 26/06/2018 à 15h16 Publié le 26/06/2018 à 15h13 Par Karim Zeidane

#Société
Haj
© Copyright : DR

#Tunisie : Le syndicat des imams tunisiens vient de demander au grand mufti du pays d’annuler l’obligation du pèlerinage à la Mecque pour l’année 2018. Les imams justifient cette requête par plusieurs arguments. Voici lesquels.

Les Tunisiens pourront-ils accomplir le Haj en 2018? La question se pose en Tunisie. Et ce sont des imams qui viennent de lancer le débat en demandant au grand mufti de la République d’«annuler l’obligation du pèlerinage de cette année».

Cette requête du secrétaire général du syndicat des imams tunisiens, El Fadel Achour, est justifiée par trois raisons fondamentales.
D’abord, il y a le coût du Haj 2018 qui est jugé très élevé. En effet, celui-ci a été fixé par le ministère des Affaires religieuses tunisien à 9.510 dinars tunisiens, soit 3.100,43 euros.

Ensuite, une raison plus politique est avancée. Elle concerne l’usage de l’argent du Haj engrangé par l’Arabie saoudite. En effet, selon les imams tunisiens, cet argent sert à financer «les agressions de pays musulmans à l’instar du Yémen et de la Syrie».


LIRE AUSSI: Hajj 2017: 4 pays africains dans le Top 10 des plus grands émetteurs de pèlerins


Enfin, pour les imams tunisiens, en annulant le Haj, l’argent destiné à l’accomplissement de ce pilier de l’islam retournerait dans le circuit économique et pourrait être utilisé pour «améliorer la situation socio-économique des Tunisiens».

Rappelons qu'en mars dernier, soit bien avant les imams, l’économiste tunisien Mohamed Jarreya avait appelé les Tunisiens comptant effectuer la Omra ou le Haj cette année à reporter ces pèlerinages. Ce afin d’atténuer la pression sur les devises du pays et sur les avoirs extérieurs de la Tunisie qui couvrent actuellement moins de 80 jours d’importations de biens et services.
Le 26/06/2018 Par Karim Zeidane