Fermer

Afrique du Sud: un lycée interdit aux jeunes filles noires leur coupe afro

Mise à jour le 29/08/2016 à 20h05 Publié le 29/08/2016 à 19h56 Par Mar Bassine

#Société
Afrique du sud un lycée de prétoria interdit aaux jeunes filles leur coiffure afro.jpg
© Copyright : DR

#Autres pays : C’est un comble qu'au pays de Mandela, 22 ans après la fin de l'arpartheid, les noirs soient encore victimes de mesures discriminatoires. Le lycée de Prétoria a demandé aux jeunes filles de ne pas se rendre en classe avec leur coupe afro. Un pétition a recueilli 10.000 signatures.


Kiosque Le360 Afrique. Le nouveau règlement intérieur d’un Lycée de Prétoria en a surpris plus d’un. En effet, rapporte Jeune Afrique, "une pétition a rassemblée ce lundi près de 10.000 signatures" pour permettre aux jeunes filles de venir en classe avec leur "cheveux au naturel". Beaucoup qualifient un tel règlement de "raciste" et relevant d’une époque que l’on pensait révolue.


La pétition adressée au ministre provincial de l’Education nationale, Panyaza Lesufi, , toujours selon l’hebdomadaire, réclame que des sanctions soient prises contre les enseignants auteurs de telles mesures humiliantes et racistes. Mais pour le moment, les autorités locales en charge de l’éducation privilégient la voie du dialogue.


Dans la même contestation, les étudiants affirment également qu’il leur ait interdit de s’exprimer dans une autre langue que l’anglais au sein de l’établissement. Evidemment, le premier soutien politique est venu du contestataire Julius Malema, responsable du parti des Combattants pour la liberté économique (Economic Freedoom Fighters, EFF). "Il est regrettable qu’après 22 ans de démocratie, il y ait toujours des institutions qui cherchent à supprimer l’esthétique et la culture noire", a dit le jeune leader politique qui a été crédit de près de 8% des voix lors des récentes élections locales.

Le 29/08/2016 Par Mar Bassine